Boire trop de café provoquerait des migraines, mais à partir de combien de tasses ?

Nutrition
EXCITANT - Selon une récente étude américaine, boire au moins trois cafés par jour augmenterait le risque de développer une migraine. À faible dose, la caféine peut en revanche aider à soulager la douleur.

Deux, trois, quatre tasses par jour ? Le nombre maximum de tasses de café qu'il est possible de boire en une journée sans mettre en danger sa santé a toujours questionné. Si des risques pour la santé cardiovasculaire ont été suggérés au-delà de cinq tasses par jour, dépasser trois tasses favoriserait les migraines, rapportent des chercheurs américains dans une étude parue jeudi 8 août dans  The American Journal of Medicine.


"Selon nos travaux, boire une ou deux boissons caféinées dans la journée n’apparaît pas lié à l'apparition de migraines. Cependant, trois tasses ou plus pourraient être associées à une tendance plus importante à développer des maux de tête", explique ainsi dans un communiqué l'auteure principale de l'étude, Elizabeth Mostofsky.

Aucun lien démontré jusqu'à deux tasses par jour

Les scientifiques ont étudié les données de santé de 98 personnes âgées de 31 ans en moyenne et souffrant de migraines épisodiques. Pendant six semaines, ceux-ci ont rempli des questionnaires sur leur consommation de boissons caféinées (café, thé, sodas, boissons énergisantes...), leur style de vie et la nature et la récurrence de leurs migraines. Les participants ont aussi renseigné leur consommation d'alcool, leur niveau de stress, d'activité physique, la qualité de leur sommeil, et leurs cycles menstruels pour les femmes. À partir de trois doses (trois tasses de café ou trois canettes), la quantité de caféine accumulée provoquait les jours suivants un risque de migraine accru. Aucun lien n'a cependant été établi avec la consommation d'une ou deux doses.


Jusqu'alors, la caféine était plutôt considérée comme pouvant aider à soulager les migraines. Car, alors que celles-ci sont en partie provoquées par une dilatation des vaisseaux cérébraux, la substance stimulante exerce une action vasoconstrictrice sur le cerveau. La caféine peut aussi soulager les maux de tête dus au stress en aidant les muscles du crâne et de l'arrière de la tête à se relaxer. Or, si la dose d'excitant est trop importante, l'effet inverse se produit et aggrave la migraine.

La migraine, un handicap que supportent 11 millions de Français

En France, la migraine touche onze millions de personnes, dont 12% des adultes et 5 à 10% des enfants. Les femmes sont deux à trois fois plus touchées que les hommes. Elle se caractérise, dans 80% des cas, par des maux de tête se répétant par crises (au moins 5) qui durent de 4 à 72 heures sans traitement. Ces douleurs s'accompagnent d'une intolérance au bruit et à la lumière, de troubles digestifs ou encore de nausées et vomissements. Pour les 20% restants, il s'agit de migraines avec aura. Elles se caractérisent par l'apparition de signes neurologiques (un point noir dans le champ de vision par exemple), qui précèdent le plus souvent la céphalée.

 Si la migraine est considérée comme une maladie bénigne, elle n'en est pas moins handicapante. Selon la Fédération française de neurologie, 5% des migraineux ont une perte de productivité d’au moins six jours par trimestre. Pour 20%, elle dépasse même les onze jours. Ainsi, en France, près de 20 millions de journées de travail sont perdues à cause de la migraine et les dépenses de santé allouées annuellement à cette dernière atteignent près de 3 milliards d’euros. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'a classée parmi les vingt maladies ayant le plus fort impact sociétal.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter