Boire votre thé au-delà de cette température augmenterait de 90% les risques de cancer de l’œsophage

Nutrition
DirectLCI
HOT - Une étude franco-iranienne publiée récemment confirme le lien entre le cancer de l’œsophage et la consommation de boissons très chaudes, notamment le thé ou le café. Un risque selon ses résultats accru de 90% lorsqu'elles sont bues au-delà d'une certaine température.

Avis aux amateurs de thé qui ne consomment leur boisson que si une épaisse fumée s'en échappe : il va falloir changer vos habitudes. Comme le rapporte CNN, une étude publiée mercredi 20 mars dans l'International Journal of Cancer confirme le lien entre consommation de boissons chaudes et cancer de l’œsophage. Mais ces chercheurs français et iraniens sont allés plus loin : ils ont établi la température exacte à partir de laquelle ce risque est présent. 


Après avoir suivi pendant dix ans, 50.000 personnes dans le Golestan, une province du nord-est de l'Iran, ils ont détecté 317 nouveaux cas de cancer œsophagien. Et en mesurant la température à laquelle les participants buvaient régulièrement leur thé, ils ont constaté que consommer 700 ml de thé par jour à 60°C ou plus augmentait de 90% le risque de développer ce type de cancer. Un chiffre revu à la baisse, puisque l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait elle conclu à la présence de ce risque lorsque les boissons atteignaient les 65°C.

Une maladie mortelle qui progresse

Comment en sont-ils arrivés à une telle conclusion ? Selon Stephen Evans, professeur de pharmacoépidémiologie à l'école d'hygiène et de médecine tropicale de Londres, cité par CNN, "la chaleur causerait des lésions œsophagiennes et ce traumatisme conduirait à des changements cellulaires et donc au cancer". 


De son côté, le Dr James Doidge, chercheur à l'University College de Londres, enfonce le clou : "Nul besoin d'attendre les conclusions de scientifiques pour savoir que l'irritation répétée de toute surface du corps augmente votre risque de cancer. Le soleil donne le cancer de la peau, le tabagisme donne le cancer du poumon, et de nombreux aliments et boissons contribuent au risque de cancers gastro-intestinaux", affirme-t-il, avec un brin d'ironie.


Qu'on se rassure tout de même, aux États-Unis et en Europe, le thé est rarement consommé à des températures supérieures à 65 °C (rappelons, pour vous donner si besoin un ordre d'idée, que l'eau bout à 100 °C). Toutefois, dans des zones géographiques comme la Russie, l'Iran, la Turquie et l'Amérique du Sud, il est fréquent de boire du thé encore plus chaud. L'American Cancer Society estime que 13.750 nouveaux cas de cancer œsophagien seront diagnostiqués chez les hommes et 3.900 nouveaux cas chez les femmes aux États-Unis en 2019. Le cancer œsophagien est le huitième cancer le plus fréquent dans le monde et est souvent fatal, tuant environ 400.000 personnes chaque année, selon le Centre international de recherche sur le cancer.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter