Canicule : le vrai du faux sur ce qu'il faut boire et manger

Canicule : le vrai du faux sur ce qu'il faut boire et manger
Nutrition

Toute L'info sur

Nos conseils pour affronter les épisodes caniculaires

ALIMENTATION - Un deuxième épisode caniculaire touche la France cette semaine. Pour (sur)vivre sous des températures élevées, il est indispensable de bien s'hydrater, mais aussi de bien manger. Pour quels produits opter ? Que faut-il éviter ? On vous dit tout avec une spécialiste.

La météo nous réserve nous réserve cette semaine une nouvelle vague de fortes chaleurs. En cas de canicule, on le dit souvent, il faut boire beaucoup d'eau, ne pas oublier de s'hydrater. Mais que doit-on manger pour satisfaire les besoins en eau de notre corps ? Que faut-il absolument éviter ? Vers quelles autres boissons se tourner ? 

Café, sodas, crème pour le corps, sport... LCI a demandé au docteur Annie Lacuisse-Chabot, endocrino-nutritionniste, ses six conseils pour manger et boire correctement pendant cette période.

Lire aussi

N'éliminez pas le sel

Le sel ne doit pas être retiré de l'alimentation. Il doit être consommé en quantité raisonnable car il permet de "réintroduire les nutriments éliminés lors de la transpiration", explique le docteur Lacuisse-Chabot. Attention, consommer trop de sel entraîne ensuite une soif inactive qui n'est pas bénéfique. Il faut donc trouver un juste milieu.

Des légumes oui, mais pas (trop) crus

Lors d'une canicule, il est judicieux d'aborder une alimentation aqueuse, riche en vitamines et oligo-éléments. L'être humain le fait d'ailleurs naturellement. Il se tourne toujours vers des aliments dit "légers" comme les fruits et les légumes. Mais quel est le fruit ou le légume le plus hydratant ? Le docteur Lacuisse-Chabot répond sans hésiter : la pastèque.

Mais attention, si cette période de fortes chaleurs dure, il ne faudra pas uniquement se nourrir de crudités... Une alimentation à base de légumes crus entraîne sur le long terme "des problèmes de transit chez 95% des individus". Le docteur Lacuisse-Chabot conseille de manger froid des légumes déjà cuits, comme les poivrons ou les aubergines. C'est très courant dans les pays chauds du Maghreb. Par exemple, dans la salade niçoise, nous mangeons des haricots verts froids, mais qui ont été cuits au préalable.

Manger en petite quantité

En période de fortes chaleurs, nous avons spontanément moins envie de manger. C'est d'ailleurs une excellente prédisposition, car "il faut que le corps élimine de la chaleur", souligne le docteur Lacuisse-Chabot.

Manger en grande quantité entraîne ensuite une longue digestion. Celle-ci demande une quantité importante d'énergie et génère donc une création de chaleur. Un phénomène contraire à celui recherché.

Il faut donc continuer à manger équilibré. Des fruits, des légumes, des féculents et des protéines doivent être présents dans l'alimentation quotidienne. Le docteur Lacuisse-Chabot insiste notamment sur les protéines qui apportent de l'énergie, "sans lesquelles nous sommes faibles".

Ne pas manger gras

Une alimentation grasse et salée, des plats "bourratifs", comme le bœuf braisé ou le cassoulet, ou du début d'hiver sont bien évidemment déconseillés en cas de canicule. Le gras se trouvera principalement dans l'huile déjà présente lors de la cuisson ou de l'assaisonnement. Le docteur Lacuisse-Chabot souligne que, spontanément, nous mangeons des aliments moins caloriques lorsqu'il fait très chaud. Pour les mêmes raisons, le réflexe est idéal puisque cela permet à notre corps d'éliminer la chaleur. 

Halte aux boissons sucrées et très froides

Il faut faire très attention aux boissons sucrées. En effet, elles rafraîchissent et désaltèrent... sur le moment. Mais en réalité, elles sécrètent de l'insuline et ne font que "restimuler la soif". Il est aussi évidemment conseillé de limiter la consommation de produits alcoolisées. Ceux-ci favorisent la déshydratation du corps. Il faut également éviter de boire des breuvages trop froids. Si l'on consomme des boissons glacées, cela provoque des désordres intestinaux et des crampes d'estomac.  

Voir aussi

Privilégiez l'eau gazeuse ou plate et l'eau de coco

Rien ne remplacera l'eau pour s'hydrater quand il fait chaud. Il faut boire au minimum 1 litre et demi d'eau par jour, soit l'équivalent de huit grands verres d'eau.

Pour varier les plaisirs, vous pouvez également consommer de l'eau pétillante. C’est avant tout un moyen de "modifier la perception" de la boisson et d’éviter d’être lassé par l’eau. L'eau de coco est également une boisson rafraîchissante et peu sucrée. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter