Combien de yaourts mangez-vous par semaine ? Ce nombre réduirait les risques de cancer de l'intestin chez les hommes

Nutrition

ALIMENTATION - Pour prévenir des risques de cancer de l'intestin, mangez des yaourts. Voilà la conclusion d'une vaste étude britannique. Selon ses résultats, le nombre de tumeurs diminuerait avec une certaine consommation hebdomadaire.

Manger deux yaourts par semaine pour une santé saine. Selon une étude de chercheurs de l’université de Washington, publiée le 17 juin dans Gut, le journal de la Société britannique de gastroentérologie, consommer régulièrement ce type de laitage pourrait réduire considérablement les risques de tumeurs précancéreuses au niveau de l’intestin.

Pour leurs recherches, les scientifiques ont analysé les données de santé de plus de 32.000 hommes et 55.700 femmes pendant 25 ans. Ils ont tous subi une endoscopie du tube digestif inférieur. Tous les quatre ans, ils ont fourni des informations détaillées sur leur mode de vie et leur alimentation, et notamment le nombre de yaourts qu’ils consommaient. Durant la période de l’étude, 5.800 tumeurs pré-cancéreuses se sont développées chez les hommes et 8.100 chez les femmes.

Une diminution du risque de cancer observée uniquement chez les hommes

Chez les hommes consommant plus de deux yaourts par semaine, le risque d'adénome (tumeur bénigne) a été réduit de 19%, tandis que le risque de tumeur précancéreuse l'était de 26%. Il n'en a en revanche rien été pour les femmes. Pour les scientifiques, cette différence pourrait s'expliquer par l'hypothèse que le yaourt pourrait "réduire le risque d'adénome en exerçant des effets anti-inflammatoires sur la muqueuse du côlon et en améliorant le dysfonctionnement de la barrière intestinale". En effet, précisent-ils dans leur étude, "les patients masculins atteints d'adénome présentent une perméabilité intestinale accrue". Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus themophilus, deux bactéries communément présentes dans les yaourts, pourraient aussi expliquer ce phénomène.

"Les hommes n’ont cependant pas besoin de remplir leur chariots de course de yaourts, car il est encore trop tôt pour affirmer de façon certaine que manger plus de yaourts réduit le risque de cancer de l’intestin, tempère dans une interview au Telegraph Katie Patrick, de l’institut britannique de la recherche contre de cancer. "Il y a néanmoins plus de chances de réduire les risques en mangeant des aliments plus riches en fibres, comme du pain ou du riz complet, et en réduisant sa consommation de viande transformée et de viande rouge."

Lire aussi

Deux yaourts par semaine réduiraient aussi les risques de maladie cardiovasculaire

En 2018, une autre étude, parue dans l'American Journal of Hypertension, affirmait que manger au moins deux yaourts par semaine réduisait les risques de maladie cardiovasculaire chez les individus souffrant d'hypertension. Les scientifiques de l'université de Boston avaient utilisé des données provenant de deux précédentes études américaines portant sur 88.000 femmes et 48.000 hommes. 56.000 femmes et 18.000 hommes souffraient d'hypertension. Ces participants avaient été suivis de 1980 à 2010, année lors de laquelle les cas de maladies cardiovasculaires ont été répertoriés. Les chercheurs en ont compté 3.300 chez les femmes et 2.100 chez les hommes, dont des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et infarctus du myocarde.

Comparé aux individus qui prenaient moins d'un yaourt par mois, les femmes qui en consommaient plus de deux par semaine avaient un risque 17% inférieur de coronaropathie (rétrécissement ou obstruction des artères coronaires du cœur)  ou d'accident vasculaire cérébral majeur. Le pourcentage montait à 21% chez les hommes. Les chercheurs avaient conclu que la consommation de deux yaourts par semaine, associée à une alimentation équilibrée, menait à une réduction du risque de maladie cardiovasculaire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter