Etiquetage alimentaire : une pétition lancée pour rendre le Nutri-score obligatoire

Nutrition

Toute L'info sur

Alimentation, faites-vous du bien

MOBILISATION - Encore facultatif, l’étiquetage du Nutri-score a du mal à se faire une place dans les rayons des supermarchés. La faute à la réticence des industriels à l'afficher, de peur de voir leurs produits boudés par les consommateurs. Ce lundi, sept associations européennes de consommateurs ont lancé une pétition pour le rendre obligatoire.

Elles ont besoin d'un million de signatures pour faire entendre leurs voix. Alors que plusieurs pays européens sont en pleine discussion pour choisir leur logo officiel d’étiquetage des aliments, sept associations de consommateurs européens ont lancé ce lundi une pétition réclamant à la Commission européenne de rendre obligatoire le Nutri-score, pour l'heure facultatif.

Mis en place en France depuis l'automne 2017, avant d'être adopté par la Belgique et l'Espagne, ce système d'étiquetage vise à évaluer la qualité nutritionnelle d'un aliment sur la base de cinq lettres (A, B, C, D, E) et d'un code couleur.

Un Nutri-score controversé

"Face à la diversité de l’offre alimentaire, le Nutri-Score permet de simplifier la lecture et la compréhension de l’intérêt nutritionnel d’un aliment en un coup d’œil", alors que "82 % des consommateurs" ne comprennent pas les tableaux de chiffres réglementaires européens figurant sur les emballages, fait valoir l'UFC-Que Choisir dans un communiqué. Selon les sept associations, plusieurs études nationales et internationales ont souligné que le Nutri-Score était l’étiquetage "le plus efficace" pour guider les consommateurs désireux d'équilibrer leur alimentation.

Pourtant, ce Nutri-score serait actuellement visé par une campagne de déstabilisation. "Depuis plusieurs mois, des photomontages circulent, notamment sur Twitter et Instagram, établissant des parallèles entre des aliments industriels (sodas light, frites surgelées, céréales chocolatées) bien notés par Nutri-Score et des aliments traditionnels étrillés par l’outil de notation" afin de donner l’impression qu'il évalue de façon absurde la qualité nutritionnelle des aliments, dénonce l'association française. Fin avril, les chercheurs créateurs du logo avaient d'ailleurs lancé une tribune à ce sujet, dénonçant une attitude qui fait le jeu des industriels.

Lire aussi

"Alors, pour savoir ce que nous mangeons, protéger notre santé, et inciter les industries à améliorer la composition de leurs produits, ensemble, exigeons de la Commission de rendre le Nutri-Score obligatoire", exhorte l'association française, qui espère la mobilisation de l’ensemble des consommateurs, associations, sociétés savantes et institutionnels pour cette pétition.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter