En poudre ou en barre, que valent les substituts de repas ?

Nutrition

Toute L'info sur

Le 20h

ALIMENTATION - Saveur 'légumes du jardin", "banane chocolat", "cèpes"... Les substituts de repas ont envahi les rayons des supermarchés, pour connaître un succès grandissant. S'ils se targuent d'être très équilibrés, nous avons demandé leur avis à des nutritionnistes.

Il y a quelques décennies, nous imaginions les repas du futur sous forme de pilule. Nous y sommes désormais presque. Depuis quelques temps, les substituts de repas sous forme de boisson ou de barre à grignoter sont devenus incontournable dans les rayons des supermarchés.

Encore anecdotiques il y a quelques années, ces produits ont conquis le marché de la restauration sur le pouce avec une image diététique très soignée. Selon les fabricants, ces produits saveur "légumes du jardin", "cèpes" ou encore "banane chocolat" fournissent à eux seuls tous les éléments nutritionnels nécessaires à un repas équilibré. Le tout pour moins de 5 euros.

Des produits faits pour plaire aux travailleurs pressés

Les substituts sous forme de poudre à diluer avec de l'eau dans une bouteille en plastique sont les premiers à être arrivés sur le marché. Ils ont notamment conquis le cœur des travailleurs pressés. Mathilde Soto, employée de bureau, en est une fidèle cliente depuis plus d'un an. Elle consomme ce type de repas plusieurs fois par semaine. "C'est hyper savoureux. J'aime beaucoup. On peut manger et travailler en même temps, donc c'est pour moi la meilleure alternative pour gagner du temps et en même temps avoir tous les apports nutritionnels nécessaires", affirme-t-elle dans le reportage du JT de TF1 en tête de cet article.

Lancées un peu plus tard, les barres "snacking" connaissent cependant une forte croissance, indique François Alarçon, directeur innovation et concept pour le compte d'une chaîne commerces de proximité. "C'est le produit qui a la plus forte croissance chez nous."

Des professionnels de santé partagés

Pour autant, ces produits sont-ils vraiment sains ? Car, rien que pour fabriquer une boisson "muesli-cacao", une trentaine d'ingrédients différents sont utilisés. Alexis Fournier, cofondateur de la marque Vitaline, soutient néanmoins auprès des caméras de TF1 qu'il ne s'agit que d'aliments sélectionnés pour leurs qualités nutritives. "On va trouver des flocons d'avoine, des matières grasses sélectionnées pour leurs apports en oméga, des super-aliments et beaucoup d'autres ingrédients que l'on sélectionne pour leurs valeurs nutritionnelles", détaille-t-il sans trop dévoiler la recette.

Lire aussi

 Pourtant, les nutritionnistes sont partagés. "Je ne conseille pas de consommer ce type de produits, mais si on trouve que c'est pratique, par exemple le midi avant d'aller au sport, cela peut se faire de temps en temps", estime le médecin nutritionniste Monique Romon. L'un de ses confrères, Arnaud Cocaul, est moins convaincu. "Ce n'est pas de la nourriture !", s'exclame-t-il. "C'est quelque chose qui se boit, donc qui va s'engloutir. Donc votre cerveau va complètement éviter la phase qu'est la mastication, ce qui va occulter les signaux de satiété, les signaux de faim." Que reste-t-il, enfin, du plaisir de manger ? Malgré tout, le marché a progressé l'année dernière de 4%.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter