Les "arnaques" de Noël dénoncées par Foodwatch dans un "calendrier du vent"

Les "arnaques" de Noël dénoncées par Foodwatch dans un "calendrier du vent"
Nutrition

FAUX-SEMBLANTS - A l'approche de Noël, les étals des supermarchés regorgent d'aliments parés de leurs plus beaux atours, mais derrière le doré de l'emballage se cache parfois quelques (gros) mensonges. Pour alerter le consommateur, l'association Foodwatch a décidé de dévoiler, à partir du 1er décembre, 24 produits soi-disant d'exception sous la forme d'un "calendrier du vent".

Le grand bluff... Voilà les trois mots qui résument la période des fêtes selon Foodwatch. Pour cette association, qui traque depuis plusieurs années les pratiques abusives de la grande distribution, Noël est en effet l'occasion pour les industriels de masquer sous du chic et du cher des produits bourrés d’additifs, ou encore de faire passer de l’ultra-transformé pour du traditionnel, voire même de mettre en avant du soi-disant français.

Pour mieux appuyer son propos - tout en gardant une pointe d'humour -, Foodwatch a décidé de troquer le sacro-saint calendrier de l'Avent contre un "calendrier du vent". Ainsi, à partir du dimanche 1er décembre, et jusqu'au 24, l'association révélera sur son site un produit et son arnaque sur l’étiquette. "Et aucun rayon n’y échappe, insiste Camille Dorioz, la responsable de campagne. Mais les foodwatchers sont de plus en plus vigilants et nous alertent sur ces tromperies. Par ailleurs, l’équipe de l’ONG passe énormément de temps à faire les courses, tout simplement". 

Lire aussi

Des escargots de Bourgogne... hongrois

Parmi les "arnaques" qu'il faudra éviter selon Foodwatch, il y a d'abord celles sur l'origine : citons "l'Olio extra vergine di oliva", en italien dans le texte alors que l’huile n’est pas si italienne que ça (Cirio), les coquilles Saint-Jacques à la bretonne, dont les coquilles ont des origines diverses (Tipiak), le saumon d'Atlantique fumé qui mentionne qu’il a été "pêché" en Ecosse alors qu'il provient d’élevage (Guyader), ou encore les escargots de Bourgogne (Picard) qui sont en fait soit hongrois, soit lituaniens, soit roumains.

Il faudra également repérer sur l'étiquette les additifs controversés pour la santé, comme cette spécialité au vinaigre balsamique de Modène saveur truffe (Maille)... avec du caramel au sulfite d’ammonium (E150d). Ou encore cette assiette de charcuterie qualité garantie (Montagne noire), qui contient en réalité du nitrite de sodium (E250) et du nitrate de potassium (E252).

Autre subterfuge épinglé par Foodwatch, l'arnaque à l’huile de palme : "Les fabricants masquent souvent sa présence en détournant l’attention avec des astuces marketing censées nous inspirer confiance", souligne l'association, rappelant que l’huile de palme est très controversée pour son impact sur l’environnement et la santé. On en retrouve par exemple d'après l'ONG dans les truffes fantaisie éclats de noisette (Cémoi), qui affirment pourtant sur l’emballage être éthiques, transparentes, et protéger la forêt.

Lire aussi

Toujours d'un point de vue alimentaire, il faudra également se méfier de la présence dans certains aliments d'animaux masqués, comme les biscuits roses de Reims (Fossier), qui tiennent leur rose de résidus d’insectes écrasés, les cochenilles. Ou encore les Schoko-bons (Kinder, Ferrero), chers aux enfants, qui contiennent du schellac, une sécrétion de cochenilles qui donne cet aspect brillant au produit. 

N'oublions pas enfin le nerf de la guerre, l'arnaque au prix, avec un visuel vendeur. "Placés dans le bon rayon, ces produits jouent sur l’ambiguïté, avance Foodwatch. Prenons par exemple la confiture de figues pour foie gras (Labeyrie), dix fois plus chère que le même type de produit vendu au rayon confitures sans la mention ‘foie gras’. Ou le fromage pour tartiflette (RichesMonts) qui n’est pas du reblochon. Ou encore les noix de la mer à poêler (Fleury Michon) dont la forme imite les Saint-Jacques, alors que c’est du colin. Et enfin, ne nous laissons pas épater par le suprême de volaille aux morilles (Liebig), qui ne contient même pas 1% des champignons généreusement présentés sur son emballage !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter