Fraude alimentaire : que doit contenir un steak pour s'appeler "steak haché" ?

Nutrition

Toute L'info sur

LE WE 13h

FRAUDE - Des associations caritatives dans l'Hexagone se sont vues livrer des tonnes de faux steaks hachés. La viande a été transformée en Pologne pour être servie aux plus démunis. Elle contenait des substances interdites dans la composition d'un steak haché. Voici ce que dit la loi pour qu'un produit soit vraiment nommé "steak haché"

En France, il est interdit de parler de steak haché lorsque la viande qui le compose ne possède pas certaines particularités. Tel est l'objet du scandale considérable qui vient d'être mis au jour en France après la livraison à quatre associations de steaks hachés de mauvaise qualité. 

Ces steaks contenaient notamment du gras, de la peau et de l'amidon. Selon l'analyse de la répression des fraudes, ils ne contiennent que 50% de viande, très peu de muscles mais beaucoup d'os et d'abats. Ces faux steaks hachés ne représentent aucun danger pour la santé. Néanmoins, leur valeur nutritive est très faible. 

Ils ont été distribués à quatre associations (la Croix Rouge, la  Fédération française des banques alimentaires, les Restaurants du Coeur et le  Secours Populaire) dans le cadre d'un marché financé par le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD). 

Jamais plus de 20% de graisse

Dans le cahier des charges des charges des steaks hachés en France, une viande ne peut s'appeler steak que si elle contient 20% maximum de graisse. Par ailleurs, celle ne doit contenir que de la viande - sans os ni cartilage.

Voir aussi



Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 08/06/2019 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 8 juin 2019 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Lire et commenter