Les consommateurs de produits bios ont 25% de risques en moins d'avoir un cancer, selon une étude

Nutrition
DirectLCI
NATURE - Une étude publiée ce lundi dans la revue JAMA Internal Medicine, montre une corrélation entre une alimentation à base de produits bios et une baisse notable du risque de cancers.

Des risques de cancer qui baissent de 25%.  Une publication française, parue ce lundi 22 octobre dans le JAMA Internal Medicine, montre que les Français consommant des produits dits "bios" avaient moins de chance de développer un cancer qu'un consommateur lambda. Cette étude d'envergure a été réalisée de 2009 à 2016 sur près de 70.000 participants (68 946).

25% de risques en moins

Le cancer est l'une des principales causes de mortalité en France. Et parmi les facteurs liés à l’environnement qui provoquent cette maladie, les inquiétudes reposent notamment sur certains pesticides. En parallèle, le marché des produits sur lesquels est lisible la mention "AB" continue de prendre de l’ampleur, porté par une population qui est de plus en plus informée sur les risques sanitaires et environnementaux de l'agriculture chimique.


Partant de ces deux constats, les chercheurs ont émis l’hypothèse que les consommateurs de produits bio étant moins exposés aux résidus de pesticides, ils devraient également avoir moins de chance de développer un cancer. Ils ont donc divisé en quatre groupes les individus interrogés sur sept ans. Allant de ceux dont l’alimentation était basée à plus de 50% sur du naturel à ceux qui n’en consomment que de manière occasionnelle, voire jamais.  


Résultats : les participants ayant la consommation la plus élevée d'aliments biologiques ont présenté 25% moins de risques de cancer lors du suivi par rapport à ceux ayant la consommation la plus faible. Des risques qui baissent considérablement, jusqu’à 34%, pour les cancers du sein post-ménopause. Et chutent à 76 % pour un cancer du sang appelé "lymphomes".

Attention aux raccourcis cependant. Le rapport rappelle que les personnes qui ont une consommation régulière d'aliments naturels  ont aussi très souvent des habitudes alimentaires et un mode de vie plus hygiénique. Ainsi, des travaux antérieurs ont montré que les consommateurs de ces aliments verts font généralement plus régulièrement des exercices physiques. Et qu’ils faisaient partie des catégories sociales élevées. Des facteurs qui influent également sur les risques de contracter certaines maladies, dont le cancer. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter