Perdre du poids en mangeant gras : le régime cétogène n'aurait pas les mêmes effets selon que vous êtes un homme ou une femme

Nutrition
ALIMENTATION - Le régime cétogène, ou Keto diet, qui permet de perdre du poids tout en mangeant gras, a le vent en poupe. Mais d'après une récente étude américaine, les souris femelles n'y seraient pas aussi réceptives que les mâles...

En janvier dernier, nous vous parlions du dernier régime à la mode, le régime cétogène ou "Keto diet". Il consiste à se nourrir essentiellement de gras et de protéines. Le nutritionniste Raphaël Gruman nous avait alors assuré que ce régime permettait une perte de poids rapide, sans sensation de faim. Oui, mais. Selon une récente étude sur le sujet, présentée fin mars au congrès de la Société d’endocrinologie américaine, nous ne serions pas tous égaux face à cette diète. Testée sur des souris par des chercheurs de l’université d’Iowa, elle a en effet eu des effets différents selon le sexe des animaux.


Pour l'expérience, les rongeurs ont reçu une alimentation composée à 75 % de lipides, 3 % de glucides et 8 % de protéines. Leur état de santé a été comparé à d'autres confrères de laboratoire, nourris normalement (7 % de lipides, 47 % de glucides et 19 % de protéines). Au bout de 15 semaines, les mâles avaient bien perdu du poids, tandis que le taux de sucre à jeun dans leur sang avait baissé. Les femelles, en revanche, avaient grossi et contrôlaient moins bien leur glycémie que leurs consœurs nourries normalement.

Un régime pour femmes ménopausées ?

Soupçonnant un  rôle à jouer des œstrogènes dans ces résultats, les scientifiques ont recommencé l'expérience avec des femelles ne possédant plus d'ovaires. Comparé aux femelles, également opérées et nourries normalement, les souris sous "Keto diet" ont finalement perdu du poids. "Ces résultats suggèrent que les femmes ménopausées pourraient potentiellement obtenir de meilleurs résultats sur la perte de poids avec le régime cétogène que de plus jeunes femmes", affirme dans un communiqué Jesse Cochran, l'un des chercheurs ayant participé à l'étude. 

Dans tous les cas, il conseille de consulter un médecin ou un diététicien avant d'entamer ce régime. Ne comportant que peu de légumes, le régime peut en effet entraîner des carences en fibres et vitamines tout comme il peut causer en raison de la trop grande présence de corps cétoniques, sur le long terme, des problèmes articulaires ou encore de l'acidose, une acidification du sang dont les effets sont des nausées, des maux de tête et de la fatigue.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Alimentation, faites-vous du bien

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter