Régime végétarien associé à un risque accru d’AVC : faut-il, finalement, continuer à manger de la viande ?

Nutrition

GLURPS - Voilà une étude qui doit rester en travers de la gorge de nombreux végétariens. Dans une récente publication, des chercheurs britanniques affirment que ne pas manger de viande serait lié à une augmentation de 20% du risque d'accident vasculaire cérébral (AVC). Le médecin et chroniqueur de LCI Gérald Kierzek nous donne son avis sur le sujet.

Les études scientifiques prouvant les bienfaits du régime végétarien foisonnent depuis quelques années. Ne plus manger de viande permettrait de réduire les risques de maladies cardiovasculaires, de cancers, de surpoids... Mais selon une étude de chercheurs de l'Université d'Oxford, ne manger ni viande ni poisson est associé à un risque plus élevé d'accident vasculaire cérébral (AVC).

Publiés le 4 septembre dernier dans le British Medical Journal, ces travaux relayés par le quotidien Les Echos sont basés sur les données recueillies auprès de 48.000 personnes sans antécédents cardiaques ou cardio-vasculaires. Ils ont été suivis une durée de 18 ans. Leur état de santé, leur mode de vie ainsi que leur régime alimentaire ont été pris en compte lors de questionnaires qui leur ont été adressé en 2010. Leur état de santé a ensuite été relevé en 2016.

20% de risques d'accidents vasculaires cérébraux en plus chez les végétariens

En fin de compte, les auteurs de l'étude se sont rendu compte que ceux qui mangeaient du poisson avaient un risque de maladie coronarienne 13% plus faible que les carnivores. Les végétariens, eux, réduisaient ce risque de 22%. Les auteurs de l'étude estiment "probable" que cette baisse soit "due en partie à un indice de masse corporelle plus bas et à des taux plus bas de pression artérielle, de cholestérol et de diabète associé à ces régimes".

Les végétariens avaient en revanche 20% de risques en plus d'être victimes d'un accident vasculaire cérébral comparé aux mangeurs de viande. Ici, l'hypothèse avancée est que certains nutriments, comme la vitamine B12, ont été observés à un faible niveau chez les végétariens, ce qui peut être un facteur de risque.

Lire aussi

L'avis du médecin

Faut-il pour autant se (re)mettre à manger de la viande ? Pour le médecin et chroniqueur LCI Gérald Kierzek, cela n'est pas obligatoire tant que l'on équilibre correctement son alimentation. "Mon conseil, qui est celui de toutes les instances scientifiques, est de manger moins de viande, voire pas du tout, ce qui est un choix. Mais dans ce cas, il faut compenser avec d'autres apports en fer et en vitamine B12."

Pour ceux qui optent pour le régime végétarien, il recommande donc de manger au moins 5 portions de fruits et légumes par jour, de manger peu d'aliments riches en matières grasses en sucres et en sel et suffisamment de féculents, mais aussi de compenser les nutriments contenus dans la viande en consommant des produits laitiers et des œufs ou des compléments alimentaires.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter