Soupes industrielles : que valent-elles vraiment ?

Soupes industrielles : que valent-elles vraiment ?
Nutrition

ALIMENTATION – Dans son numéro de janvier, 60 millions de consommateurs a passé au crible les soupes industrielles vendues dans le commerce. Toutes ne sont pas à conseiller, mais il y a des bonnes surprises.

Votre soupe achetée au supermarché est-elle vraiment bonne pour la santé ? Pour le savoir, 60 millions de consommateurs, dans son nouveau numéro de janvier, a réalisé un test comparatif de toutes les soupes "toutes prêtes" disponibles en grande surface. Mais attention, "la déconvenue est au bord de l’assiette", prévient le magazine. Explications.

Pour 60 millions de consommateurs, les valeurs nutritionnelles apportées par les soupes industrielles sont insuffisantes. "Inutile de compter sur elles pour atteindre les 30 grammes quotidiens de fibres recommandés par les autorités sanitaires", précise le magazine, puisque "seuls quelques moulinés de légumes affichent une teneur en fibres correcte" (parmi eux, "la référence Knorr Mouliné de légumes variés, avec 3,75 grammes par portion de 250 ml", le total le plus haut recensé par le magazine). Et ce n’est pas le seul point noir.

Lire aussi

Les pommes de terre, la solution de facilité ?

Au rayon des mauvais points s'illustrent les soupes aux poireaux et aux pommes de terre. Selon les auteurs de l'enquête, du fait de son faible coût, "la pomme de terre est présente en quantité souvent trop importante". Ainsi, l’ensemble des marques voient leurs soupes alliant poireaux et pommes de terre obtenir une note inférieure à la moyenne, classée entre "insuffisante" et "très insuffisante", pour leurs ingrédients. Seule exception, "le velouté en bouteille de Liebig a le bon goût de favoriser les poireaux, contrairement aux autres références de cette famille ".

Toutes les autres contiennent d’ailleurs "4 à 6 ingrédients marqueurs d’ultra transformation et 1 ou 2 additifs", est-il souligné. Les soupes poireaux et pommes de terre sont de plus faibles en vitamines. "Nos analyses n’ont retrouvé dans les produits de ce type ni bêtacarotène (ou provitamine A), indispensable à la vision, ni vitamine B6, pourtant présente dans la pomme de terre, ni vitamine E, essentielle pour lutter contre le vieillissement", explique le journal.

La pomme de terre est également utilisée dans de nombreuses autres recettes de soupes, mais souvent en trop grande quantité. 60 millions de consommateurs cible la moulinée 9 légumes de Maggi, qui affiche selon le magazine "66% de légumes, dont les deux tiers de pommes de terre !"

En vidéo

Une bonne soupe pour mieux se protéger du froid

Des critiques mais de bonnes surprises

Les potages industriels ne prennent pas le bouillon sur tous les critères pour autant. Ainsi, des points positifs sont à noter. Par exemple, "la plupart de nos soupes sont exemptes de résidus, en particulier les références bio", indique le magazine, même si "un perturbateur endocrinien possible" a été retrouvé dans le mouliné légumes variés de Casino et le velouté aux poireaux et aux pommes de terre de Carrefour.

Autre point positif : la baisse de la présence de sel dans les soupes vendues en grande surface. "Nos résultats attestent d’un progrès depuis nos précédentes analyses de soupes", se réjouit 60 millions de consommateurs. "Cette fois-ci, aucune référence n’atteint les 2 grammes par portion". Le magazine rappelle que l’OMS recommande de ne pas dépasser 5 grammes de sel chaque jour. Presque l’ensemble des soupes analysées obtiennent une note "acceptable" pour leur composition en sel.

Enfin, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les soupes déshydratées ne sont pas forcément les bonnets d’âne de cette analyse. Elles font même partie des rares à contenir de la vitamine B9. Certaines, comme la soupe aux légumes du potager de Knorr Bio ou le potage potimarron aux éclats de châtaignes toastés de Bio Cambrésis font même mieux que la plupart des soupes en brique ou en bouteille au niveau des valeurs nutritionnelles.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent