Déculpabiliser pour mieux manger : la nouvelle recette de Santé Publique France

Nutrition

CONSIGNES - Santé publique France change de recette. Plutôt que de faire culpabiliser les Français sur leur alimentation, l'agence du ministère de la Santé a choisi, pour sa nouvelle campagne lancée ce mardi 22 octobre, de les guider vers des choix plus sains. Elle conseille notamment de manger davantage de légumes secs et de féculents complets.

En France, le nombre de personnes obèses ne cesse d'augmenter. Selon un récent rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le nombre de cas est passé de 11,5% en 2008 à 21,6% en 2016. C'est dans ce contexte que Santé Publique France donne ce mardi le coup d'envoi d'une campagne nationale promouvant ses nouvelles recommandations en termes d'alimentation, mises à jour en janvier dernier.

Cette campagne sera déployée pendant un mois à la télévision, sur les réseaux sociaux et sur le site mangerbouger.fr. Plutôt que se placer en donneuse de leçons, l'agence -qui dépend du ministère de la Santé- encourage plutôt les Français à modifier progressivement leurs habitudes en les invitant dans un premier temps à améliorer d'un point de vue nutritionnel les plats qu'ils aiment déjà.

Les féculents complets et les légumes secs, les aliments phares de cette nouvelle campagne

Pour faire passer la pilule du "manger sain", Santé Publique France a donc choisi la carte de l'adaptation. Pour une personne accro aux burgers et aux pizzas, difficile en effet de changer du tout au tout son alimentation, au risque de décrocher assez vite. "Commencez par améliorer un plat que vous aimez déjà", conseillent donc les pouvoirs publics. Dans une série de vidéos, ils conseillent par exemple de remplacer de temps à autre les pâtes par des pâtes complètes ou les frites par des légumes secs, plus riches en fibres.

Plus globalement, les féculents complets et les légumes secs font partie, cette année, des aliments phares des nouvelles recommandations. Ils sont, selon Santé Publique France, "particulièrement intéressants pour leurs qualités nutritionnelles et leur accessibilité économique", mais néanmoins "pas assez présents dans les assiettes des Français". 60% des adultes ne mangent en effet pas de produits céréaliers complets et 85% ne satisfont pas la recommandation concernant les légumes secs, à savoir en consommer deux fois par semaine.

Lire aussi

Santé Publique France recommande par ailleurs de diminuer sa consommation de viande, de charcuterie, d'alcool ou encore de produits gras et salés pour privilégier le fait-maison, les fruits et légumes et les fruits à coque. L'utilisation d’huile de colza et de noix, riches en oméga 3, est aussi mise en avant.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter