VIDÉO - Ses bienfaits, son utilisation... Tout savoir sur le konjac

VIDÉO - Ses bienfaits, son utilisation... Tout savoir sur le konjac

Ma santé
ALLIÉ MINCEUR - Le konjac est une plante très largement utilisée au Japon, dans des mets aussi bien sucrés que salés. Il connaît depuis quelques années un nouveau succès en Occident, pour sa qualité de coupe-faim naturel et sa composition très peu calorique. Attention à l'intégrer à une alimentation saine, et à ne pas oublier de faire du sport !

Le konjac est une plante vivace, originaire des forêts tropicales de l’Asie du Sud-Est. Sa culture s’est beaucoup développée depuis sa découverte au 18ème siècle, mais il pousse naturellement au Vietnam, en Chine, en Corée et surtout, au Japon. Ce sont en effet les japonais qui en sont les plus friands, le konjac faisant partie de plusieurs spécialités culinaires du pays. Depuis quelques années, il est également très apprécié en Occident pour son introduction dans les régimes minceurs.

Ses bienfaits

En Asie, durant les siècles derniers, le konjac était utilisé comme un aliment médicamenteux et thérapeutique, contre la toux, les brûlures ou les troubles intestinaux. Il était aussi réputé pour lutter contre certaines formes de cancer. Depuis, son effet anti-cancéreux n’a pas pu être prouvé mais il reste utile contre certaines maladies, comme le cholestérol et le diabète, grâce à sa très faible composition en sucre, en sel et en gras.


Attention cependant, car s’il est peu sucré, salé ou gras, il est également dépourvu de toutes vitamines ou minéraux. Le konjac doit donc être intégré à un régime alimentaire diversifié, pour compenser son apport nutritif quasiment nul. 

Heureusement, il a de nombreuses autres vertus.


Le konjac a un effet rassasiant, tout en ayant une valeur calorique très faible : environ trois calories pour une portion de 100 grammes. Il permet de ne pas se priver en quantité, et contient en plus un effet naturellement coupe-faim. En effet ce dernier est constitué de «Glucomannane» une fibre soluble qui se change en substance gélifiante tapissant les parois de l'estomac, et provoquant rapidement une sensation de satiété. De plus, ce gel piège les graisses et évitent qu’elles ne soient assimilées par le corps… qui doit alors piocher dans ses réserves. Pour toutes ces raisons, le konjac est régulièrement conseillé dans les régimes amincissants.


A défaut de contenir des nutriments, le konjac est extrèmement riche en fibres (64% de fibres contre 14% pour le son d’avoine). Puisqu’elles facilitent la digestion et aident à réguler le transit intestinal, sa consommation a un effet détox et participent à soulager la constipation. Ce qui, au passage, permet l’élimination des déchets et des toxines présents dans l’organisme.


Le konjac a une dernière qualité : il ne contient pas de gluten. Les personnes atteint de la maladie de cœliaque ou étant intolérant au gluten peuvent donc facilement l'inclure dans leur alimentation.

Comment le consommer ?

Le principal produit alimentaire fabriqué à partir du konjac est tout simplement de la farine, faites à partir de son rhizome (équivalent d'une racine) réduit en poudre, car ses feuilles ne sont pas utilisées. 


En mélangeant cette farine de konjac avec de l’eau de chaux, les japonais font une pâte, qui une fois bouillie puis refroidie, se transforme en konnyaku. Ce bloc rectangulaire compact, à soit un aspect de gelée, soit une texture plus croquante. Il peut être blanc, assez doux, ou gris, dont le goût est légèrement plus fort. Après l’avoir rincé et de nouveau ébouillanté, on peut couper ce bloc en morceaux pour le cuisiner, en les incorporant à des plats, de légumes sautés par exemple. Il peut aussi être utilisé pour la fabrication de toutes sortes de galettes, de gâteaux, ou encore de gros bonbons en gelée aromatisés aux fruits. 


Le konnyaku peut également être à son tour transformé en vermicelles (ou nouilles) appelés shirataki (ou kishimen, lorsqu'elles sont larges comme des tagliatelles.) Ces « pâtes » de konjac se consomment soit dans des soupes et autres plats japonais (comme le ramen) soit à l’occidental, comme des spaghettis.


Étant donné sa faible teneur en goût, le konjac peut également être consommé comme complément alimentaire, en gélules, pour profiter uniquement de son aspect coupe-faim et régulateur intestinal.

Où en trouver ?

Le konnyaku, les nouilles shiratakis et autres spécialités déjà préparées se trouvent dans les supermarchés et épiceries asiatiques. Mais c'est surtout sur internet que vous trouverez le konjac sous toutes ses formes. Quant aux gélules, elles peuvent aussi s'acheter en parapharmacies, où un professionnel pourra vous conseiller sur la posologie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Alimentation, faites-vous du bien

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter