VIDÉO - Ses bienfaits, son utilisation... tout savoir sur le Shiitake

Ma santé
LE PLEIN D'ÉNERGIE - Le shiitake, aussi appelé champignon noir, est le deuxième champignon le plus cultivé au monde. Particulièrement apprécié en Chine, pays qui le produit en plus grande quantité, cet aliment renferme quantité de bienfaits.

Le shiitake. Son nom ne vous dit rien et pourtant il y a de grandes chances que vous ayez croisé sa route dans votre assiette ou votre bouillon. Et pour cause, il est aujourd’hui le deuxième champignon le plus cultivé dans le monde. "Champignon noir", "champignon parfumé"… Ces autres appellations ne vous parlent toujours pas ? À tort.


Ce végétal japonais renferme bien des vertus ; de quoi lui valoir le surnom "d’empereur des champignons médicinaux". Un coup de fatigue ? Une cure de shiitake vous apportera le tonus intellectuel et physique nécessaire pour remonter la pente. Riche en protéines, fibres, vitamines (B2, B3, B6) et bourré d'antioxydants (cuivre, magnésium…), l'aliment est devenu un traitement d’appoint officiel de nombreuses maladies en lien avec des allergies ou la grippe. C'est le cas au Japon et en Corée, ou encore en Chine, plus grand producteur de ce champignon.

Les vertus (et risques)

Anti-cancers. C'est l'un des composants les plus prometteurs de cette plante : le lentinane. Il s'agit d'un sucre - un polysaccharide - possédant une activité antitumorale et capable de booster nos défenses immunitaires. Au Japon et en Chine,  ce composé est utilisé comme thérapie dite "adjuvante", c'est-à-dire complémentaire dans certains cancers, dont celui du côlon, de la prostate, du pancréas, du foie ou de l’intestin. Cette substance est également capable de prolonger - en complément d'un vrai traitement - la vie des malades atteints du Sida.


Anti-microbes. De manière plus générale, le shiitake lutte contre toutes sortes d'infections et inflammations  : la lenthionine et l’acide oxalique - deux autres substances contenues dans l'aliment - ont démontré leurs effets antibactériens. Par exemple, des extraits de shiitake sont recommandés contre les infections buccales et dans la prévention des caries, entres autres. 


Anti-(mauvais) cholestérol. Ce n'est pas par hasard si la Food and Drug Administration a approuvé les effets du shiitake dans la préservation du foie. Riche en fibres, le champignon permet de diminuer la lipidémie sanguine (les graisses, ndlr). Un autre composant,  l’éritadénine, influe, lui, directement sur le taux de cholestérol dans le sang. Ça a été prouvé scientifiquement.


Précaution. Mais il y a un "mais".  Le lentinane pourrait être impliqué dans des réactions cutanées. Chez certaines personnes, la consommation de shiitake cru ou insuffisamment cuit peut causer des réactions allergiques assez violentes. Le mieux est donc probablement d'éviter ce mode de consommation.

Où en trouver ?

Vous pouvez acheter ce champignon sous sa forme fraîche, sur les étals de marché, mais aussi sous sa forme séchée, la plus répandue, en grande surface ou dans les rayons bio. Privilégiez justement autant que possible celle issue de l'agriculture biologique. Sachez qu'en France, ce "cousin du cèpe" est cultivé dans plusieurs régions. Côté tarifs, comptez 4 euros environ les 250 g. 

Comment le consommer ?

Façon salée : les recettes ne manquent pas sur la Toile. Si vous avez le temps (et la patience), vous pouvez tout à fait cuisiner ce champignon sous forme de tarte fine : pâte feuilletée, crème fraîche, persil... un aller-retour au four et le tour est joué. Plus healthy, optez pour un riz au poulet et aux champignons shiitake. 


Façon séchée : un coup de fatigue, dans ce cas le shiitake peut être consommé quotidiennement tel quel. Côté doses :  5 à 15 grammes.


Façon soluble : une tisane de shiitake, quoi de mieux pour nettoyer son foie : 2 grammes de poudre dilués par jour feront l'affaire.


Façon complément alimentaire :  les formules seules ou en association d’autres champignons se multiplient sur le marché. Sous forme d’ampoules buvables ou de comprimés, faites votre choix !

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Alimentation, faites-vous du bien

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter