Un an pour maigrir : ces ados en surpoids sont en passe de réussir leur pari

Un an pour maigrir : ces ados en surpoids sont en passe de réussir leur pari
Nutrition

Toute L'info sur

Le 20h

REPORTAGE - L'obésité touche près d'un Français sur cinq, et de plus en plus d'adolescents sont concernés. En septembre dernier, les caméras du 20 heures de TF1 avaient suivi plusieurs jeunes pensionnaires d'un internat spécialisé de Lozère. Six mois plus tard, elles y sont retournées. Et les progrès sont impressionnants.

"Je sais que si je perds du poids, je me sentirai mieux", confiait en septembre dernier Carla, 17 ans, aux caméras de TF1. Six mois plus tard, la jeune fille est sur la bonne voie : elle a déjà perdu 19 kilos. Notamment parce que jour après jour, elle a appris  à manger équilibré, et dit adieu aux excès alimentaires. "Par rapport aux quantités, je ne me rendais pas vraiment compte que je mangeais plus que ce qu'il me fallait. Maintenant, je sais comment gérer", assure-telle dans la vidéo en tête de cet article.

Si mois après un premier reportage en septembre 2019, le JT de 20 heures de TF1 est retourné à Antrenas, en Lozère, où un internat spécialisé - ses pensionnaires vont à l'école ou au collège d'à côté - accueille des ados en surpoids pour les aider à maigrir. L'occasion de prendre des nouvelles de Carla, mais aussi de Amy, Djébril ou encore Raymond. Ce dernier a ainsi perdu 36 kilos alors qu'il en pesait 160, et surtout, il se sent mieux et a pris confiance en lui. Notamment en faisant du cheval grâce au centre d'équithérapie qui accueille les jeunes de l'internat une fois par semaine.

Lire aussi

"Je suis une nouvelle moi"

"Aujourd’hui, je me sens vachement bien dans mon corps, dans ma peau et dans ma tête", dit aussi Amy, qui a retrouvé le sourire et perdu 32 kilos grâce aux ateliers permettant d'apprendre à mieux manger et aux trois séances hebdomadaires de sport auxquelles s'astreignent les pensionnaires de l'internat. "Quand je me regarde, poursuit-elle, je vois que je suis une nouvelle moi. Je n’ai pas le même corps, ni le même mental : j’arrive à passer au-dessus des commentaires, à faire plein de choses qu’avant je je ne pouvais pas". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent