Vieillissement, cancer, déclin cognitif... Ces maux contre lesquels vous luttez en buvant du thé

Nutrition

VERTUS - Consommé depuis des millénaires et de plus en plus par les Français, le thé tire son succès de ses multiples saveurs, mais aussi de ses nombreux bienfaits. Si ses effets stimulants sont connus de longue date, d'autres sont petit à petit découverts et expliqués par la science.

Boisson ancestrale, le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde derrière l'eau. En France, sa consommation ne cesse d'augmenter, avec un public de plus en plus exigeant et désireux de se régaler tout en prenant soin de sa santé. Le breuvage, il est vrai, est connu pour posséder de nombreux bienfaits.

Concocté à partir d'une infusion de feuilles de théier séchées, il peut être blanc, vert, ou encore noir. Sa couleur ne dépend pas de la variété de plante utilisée, mais de la façon dont les feuilles sont fermentées. Le thé noir est celui dont les feuilles ont le plus subi ce processus de transformation. Quelle que soit sa couleur cependant, la boisson est à la fois connue pour lutter contre le vieillissement, le déclin cognitif, ou encore le cancer. LCI revient sur ses vertus les plus notables.

Voir aussi

Contre le déclin cognitif

Avec l'allongement de l'espérance de vie, repousser le déclin cognitif propre aux personnes âgées est un défi majeur. Le thé pourrait faire partie des armes efficaces pour y parvenir. Selon une étude menée par des chercheurs de Singapour et publiée dans la revue Aging en juin dernier, les personnes qui boivent régulièrement du thé ont des régions cérébrales mieux interconnectées que les autres, ce qui est associé à une fonction cognitive saine.

Pour les besoins de l'étude, trente-six personnes âgés de 60 ans et plus ont renseigné les scientifiques sur leur santé, leur mode de vie et leur bien-être psychologique, puis passé une série de tests neuropsychologiques ainsi que des IRM. Après analyse des données, les auteurs de l'étude ont conclu que les participants qui avaient bu au moins quatre tasses de thé vert, noir ou oolong par semaine pendant environ 25 ans avaient de meilleures fonctions cérébrales que ceux qui en avaient bu moins, voire pas du tout.

"Prenons l'exemple du trafic routier : considérez les régions du cerveau comme des destinations, et les liaisons entre celles-ci sont des routes. Lorsqu'un système routier est mieux organisé, la circulation des véhicules et des passagers est plus efficace et utilise moins de ressources. De même, lorsque les connexions entre les régions du cerveau sont plus structurées, le traitement de l'information peut être effectué plus efficacement ", explique de façon simplifiée l'un des auteurs de l'étude dans un communiqué. D'autres études avaient précédemment conclu aux mêmes résultats.

Contre le vieillissement

Riche en antioxydants, le thé est également très utile pour lutter contre le vieillissement cellulaire. Une tasse contient à elle seule jusqu'à 400 mg de polyphénols totaux, rapporte l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES). Cette concentration en fait la boisson à la plus forte activité antioxydante, une tasse représentant l'équivalent de trois verres et demi de jus d'orange. Les polyphénols, également présents dans le raisin et le cacao, sont particulièrement efficaces pour combattre les radicaux libres, responsables du stress oxydatif qui altère les cellules.

Le thé vert et le thé blanc contiennent une grande quantité de ces antioxydants, contrairement au thé noir. Celui-ci est en effet très fermenté, ce qui fait disparaître une partie de ses propriétés antioxydantes.

Voir aussi

Allié de la santé cardiovasculaire et ennemi du cancer

De par leur activité antioxydante, les polyphénols joueraient aussi un rôle important dans la santé cardiovasculaire et dans la lutte contre le cancer. Une étude australienne réalisée par des chercheurs de l'université Edith Cowan (Australie) et publiée en août dans Nature Communications a conclu, après avoir étudié les données de santé de plus de 53.000 personnes sur 23 ans, que celles qui consommaient régulièrement des aliments riches en flavonoïdes, antioxydants de la famille des polyphénols, risquaient moins de mourir d'un cancer ou d'une maladie cardiaque. L'effet protecteur était d'autant plus important chez les personnes qui couraient un risque élevé de maladies chroniques dues au tabagisme et à l'alcool.

Pour les chercheurs, ces bienfaits peuvent s'expliquer par les propriétés inflammatoires et protectrices et dilatatrices sur les vaisseaux sanguins des flavonoïdes. "Ces résultats sont importants car ils mettent en évidence le potentiel de prévention du cancer et des maladies cardiaques en encourageant la consommation d'aliments riches en flavonoïdes, en particulier chez les personnes à haut risque de contracter ces maladies chroniques", se réjouit dans un communiqué l'auteur principal de l'étude.

Voir aussi

Des effets protecteurs contre les virus et les bactéries

Ces mêmes flavonoïdes possèdent également des propriétés antibactériennes et antivirales, bienvenues en ce début d'automne. Boire du thé, accompagné au fil de la journée d'aliments également riches de ce type d'antioxydants (pommes, fruits rouges, oignons, brocoli...), peut donc aider à lutter contre les rhumes, angines et rhinopharyngites.

La théanine, principal acide aminé présent dans les feuilles de thé, a d'autre part la propriété de stimuler les défenses immunitaires, ce qui protège d'autant plus contre ces infections bactériennes ou virales. Cette substance est d'autant plus présente dans le thé vert, moins transformé que le thé noir.

Voir aussi

Stimulant

Enfin, le bienfait le plus connu (mais non des moindres) du thé est son effet stimulant. En cas de coup de mou au cours de la journée, la caféine qu'il contient agit directement sur le système nerveux central et cardio-vasculaire. S'il en contient quatre à six fois moins que le café, il a la particularité de la diffuser plus lentement dans l'organisme. Ainsi, les effets d'une tasse de café se prolongeront entre deux et trois heures, tandis que ceux du café peuvent aller jusqu'à six heures.

Voir aussi

6 tasses de thé noir maximum par jour

Malgré tous ces bienfaits, le thé est, comme le café, à consommer avec modération en raison de sa teneur en caféine. Ingérée en excès, celle-ci peut non seulement perturber le sommeil, mais aussi provoquer des troubles du rythme cardiaque, voire selon certaines études, augmenter le risque de maladie cardiaque. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) recommande donc, pour les adultes en bonne santé, de ne pas ingérer plus de 400 mg de caféine par jour, soit l'équivalent d'environ 40 tasses de thé blanc, 16 tasses de thé vert, ou 6 tasses de thé noir. Des quantités à diviser par deux en cas de grossesse ou d'allaitement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter