Vous croyez la viande blanche meilleure que la rouge pour votre cholestérol ? Détrompez-vous !

Nutrition

Toute L'info sur

Alimentation, faites-vous du bien

APPARENCES TROMPEUSES - Alors que certains se tournent pour leur régime vers la volaille, ils devraient peut-être revoir leur copie. Selon une étude américaine, le poulet ou la dinde feraient autant grimper le taux de mauvais cholestérol que la viande rouge.

Elles se font appeler "viandes maigres", mais cachent bien leur jeu. D'après les travaux de médecins et de chercheurs basés à l’Institut de recherche de l’Hôpital pour enfants d’Oakland, en Californie, le poulet ou la dinde ont le même effet sur le taux de cholestérol LDL, ou "mauvais cholestérol", que la viande rouge.

"Quand nous avons mis en place cette étude, nous nous attendions à ce que la viande rouge ait plus d'effets négatifs sur le cholestérol sanguin que la viande blanche, mais nous avons été surpris de voir que cela n'était pas le cas - leurs effets sur le cholestérol sont identiques lorsque les niveaux de graisses saturées sont équivalent" dans l'alimentation, explique dans un article de l'Université de San Francisco Ronald Krauss, l'auteur de cette étude publiée mardi dans l'American Journal of Clinical Nutrition.

Les effets de 4 semaines de régime analysés

Pour leur étude, les chercheurs ont recruté 113 adultes en bonne santé âgés de 21 à 65 ans. Ceux-ci ont été divisés en deux groupes : l'un suivant un régime riche en graisses saturées, l’autre suivant un régime faible en gras saturés. Ils se sont vu offrir tour à tour, sur des périodes de quatre semaine entrecoupées de pauses, des viandes rouges maigres (surtout du bœuf), des viandes blanches maigres (surtout du poulet et de la dinde) ou des protéines végétales (légumineuses, noix, graines, soja). Leur taux de cholestérol a été mesuré à chacun de ces changements.

Les résultats ont montré que le régime végétarien avait eu les meilleurs résultats sur le taux de cholestérol. Celui-ci était en revanche aussi élevé avec une consommation de viande rouge ou de viande blanche, à régime équivalent en graisses saturées. Les participants ayant une alimentation riche en graisses saturées avaient donc des taux de cholestérol supérieurs que ceux qui suivant une alimentation pauvre en graisses saturées, quelle que soit leur source de protéines.

Lire aussi

Les autres risques liés à la consommation de viande rouge à prendre en compte

"Nos résultats indiquent que les recommandations actuelles de restreindre la viande rouge et non la viande blanche ne devraient pas être seulement basées sur leurs effets sur le cholestérol", explique Ronald Krauss. "Effectivement, la viande rouge aurait d'autres effets, comme celui de favoriser les maladies cardiaques et ceux-ci devraient être plus précisément étudiés". La viande rouge consommée en excès est aussi soupçonnée d'accroître les risques de développer certains types de cancer. Les auteurs de cette étude finissent par conclure que leurs résultats ne peuvent qu'appuyer les recommandations actuelles à manger davantage de végétaux.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter