Vous vous sentez souvent ballonné ? Evitez les FODMAPs, ces sucres mal absorbés par l'organisme

Nutrition
RÉGIME - Les FODMAPs, ennemi numéro un de votre alimentation ? Si vous êtes régulièrement ballonné ou victime de douleurs abdominales, c'est peut-être le cas. Un régime spécialement conçu peut vous aider à savoir quels aliments il est préférable d'éliminer. Suivez le guide.

Dans notre alimentation, les FODMAPs sont partout. FODMAP pour "Fermentable Oligosaccharides, Disaccharide, Monosaccharide and Polyols". Mais encore ? Il s'agit en fait de glucides, donc de sucres qui, mal absorbés par l’organisme, entrent en fermentation dans le tube digestif, pouvant provoquer des ballonnements et flatulences, des douleurs abdominales, des diarrhées et des constipations, voire déboucher sur le syndrome du côlon irritable.


Ces sucres, qui se décomposent en quatre familles (Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides et Polyols), sont présents dans de nombreux aliments comme les céréales, le miel, les alliacées (oignons, poireaux, ail, échalote…), les produits laitiers, les confiseries ou encore certains fruits (pommes, poires, cerises, melons, mangue, pastèque, abricot...). DigestScience, la Fondation de recherche sur les maladies de l'appareil digestif et la nutrition, a publié sur son site une liste non-exhaustive de ces aliments*.

Un régime pour soulager ses intestins

Ces sucres, l’Australienne Sue Shepherd est la première à les avoir étudiés. Atteinte de la maladie cœliaque, qui se caractérise par une intolérance au gluten, elle a élaboré dès les années 2000 un régime pauvre en FODMAPs, dont l'efficacité a été reconnue par de nombreux nutritionnistes. Pauvre, car vu la quantité des aliments qui en contient, il est quasiment impossible de tous les éliminer. La diète consiste donc à limiter le plus possible l’ingestion de ces sucres.


Julie Delorme, diététicienne-nutritionniste, a découvert ce régime après de longues recherches pour soulager le syndrome du côlon irritable dont elle était atteinte depuis ses 18 ans. Après avoir essayé toutes sortes de traitements, de médecines alternatives et de régimes, elle a découvert, à l'âge de 31 ans, les travaux de Sue Shepherd. "Je l'ai suivie et au bout de quelques semaines, mes symptômes ont pratiquement disparu", assure-t-elle dans son livre, "Mon alimentation santé facile - Pauvre en FODMAPs et 53 recettes", paru aux éditions Jouvence Santé.


Ce livre, cette spécialiste en maladies et troubles digestifs, intolérances alimentaires et gestion du poids, l'a élaboré spécialement pour les amateurs de cuisine française. On y trouve des recettes revisitées de bœuf bourguignon, ratatouille ou crème brûlée. Pour une digestion paisible, l'ail est remplacé par de l'huile d'olive infusée à l'ail, bien moins riche en FODMAPs, le lait est sans lactose, les pâtes sans gluten, les champignons en conserve (moins riches en polyols), les compotes exemptes de pomme et les bananes pas trop mûres (les POLYOLs arrivant avec la maturation).

Un régime de courte durée pour mieux connaître son corps

Le régime pauvre en FODMAPs n'a pas vocation à être suivi sur du long terme. Il consiste "à éviter temporairement [de quatre à huit semaines, ndlr.] les aliments riches en lactose, en fructose, en polyols et en oligosaccharides et de privilégier les aliments pauvres en FODMAPs", afin de déterminer si vos troubles digestifs sont réellement liés à une intolérance aux FODMAPs, explique Julie Delorme. Si tel est le cas, la diététicienne-nutritionniste conseille de réintroduire un par un les aliments éliminés de l'alimentation, avec un écart de deux à trois jours entre chaque "expérience" pour déterminer ceux qui posent problème. Il s'agit, en somme, d'apprendre à mieux connaître son corps.

 "Vous aurez le choix par la suite, soit d'éviter de manger les aliments contenant des FODMAPs non tolérés pour votre confort digestif, soit de décider de vous faire plaisir quitte à avoir des symptômes", indique Julie Delorme. Un spécialiste peut bien évidemment vous aider dans cette démarche.


* Pour consulter la liste dressée par DigestScience des aliments riches ou pauvres en FODMAPs, cliquez ici.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Alimentation, faites-vous du bien

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter