BOOSTE TA CARRIERE – Six pensées à bannir pour bien déconfiner

BOOSTE TA CARRIERE – Six pensées à bannir pour bien déconfiner
Open-space

#ÉPISODE37 - Dans ce rendez-vous de notre rubrique Work, François Thibault, consultant en leadership et "soft skills", propose ses conseils pour "booster" votre carrière. Aujourd’hui, il nous parle de la confiance et l'estime de soi.

Je m'intéresse depuis 15 ans, à tout ce qui crée l’efficience et le bonheur. Et j’ai fait une découverte que je vais partager avec vous pour que votre déconfinement soit le point de départ d’une vie plus épanouie. J'ai constaté que, quels que soient le pays et la culture, lorsque l’on imagine une personne heureuse et en réussite, les mêmes signaux sont présents : la confiance en soi et l’estime de soi sont les éléments d’équilibre.

La confiance en soi et l’estime de soi se ressentent et se voient si l’on observe votre posture, votre non-verbal, votre visage.

Tout cela est souvent inconscient et issu de notre éducation, nos expériences, des images que nous avons vues dans notre vie année après année. Le manque de confiance en soi est un des problèmes majeurs dans la vie privée et professionnelle. Il bride l’action.

La confiance en soi est la capacité à agir (malgré les doutes et inquiétudes), et l’estime de soi est l’affection que l’on se porte (est-ce que je m’apprécie, je me trouve compétent). Avec elles, on se sent capable de réaliser tous ses désirs. Sans elles, il est difficile d’atteindre ses désirs. On les pense inatteignables, car l'on ne se sent pas à la hauteur. Le manque de confiance en soi et d’estime de soi induit des comportements, des attitudes, une façon de penser avec des dénominateurs communs. 

La science a récemment déterminé que la confiance en soi était liée à notre éducation. Et surtout que c'est un comportement (pas une compétence) qui s’apprend et se développe tel un muscle. De nombreuses personnes ont accompli des miracles dans leur vie professionnelle, de nombreux inventeurs ont réussi des exploits. Tous avaient un point commun : ils croyaient en eux. Ils avaient foi en eux et en leurs idées.

Lire aussi

Ils avaient également supprimé six pensées (croyances) négatives de leur esprit. Vous allez voir, nous les commettons tous sans nous en rendre compte. Une croyance est une idée ou une conviction que l’on s’est tellement répétée (ou qu’on nous a tellement répétée) que nous en sommes certains (je crois au père Noël, le nouveau boss est nul, dans telle entreprise les employés ne sont pas heureux… )

 

Il s’agit d’une création de votre esprit basée sur des faits non vérifiés la plupart du temps. Si vous profitez de cette période de confinement pour chasser 6 pensées négatives, vous allez pouvoir rebondir et développer plus de bien-être, progresser et développer votre potentiel.

  • 1Première pensée négative : la confiance en soi est n’est pas innée

    Je dis souvent que la confiance en soi est comme un muscle qu’il faut entraîner et nourrir au fil de votre vie. Il s’accroît ou diminue au gré des expériences de la vie.


    Réfléchissez à tout ce que vous avez accompli, que vous pensiez difficile et qui est maintenant facile pour vous. Cela peut être d'être bon au ping-pong, de cuisiner un plat particulier, parler une langue étrangère, être à l’aise en passant en voiture sur le rond-point de l’Étoile à Paris. De même, les peurs et les craintes s’acquièrent : on n’a pas peur des araignées lorsqu'on naît.


    La confiance en soi se forge dès la naissance grâce à l’éducation de nos parents, puis au gré des rencontres, des succès, des échecs de la vie scolaire. La confiance en soi est stimulée par une prise de risque dès l’enfance. Ceux qui manqueront de confiance en eux ont peur de l’inconnu, évitent de prendre des risques. Churchill a dit qu’il fallait faire chaque jour quelque chose qui nous fait peur afin de vaincre ses peurs.


    La confiance en soi s’acquiert, elle se développe en se fixant des objectifs précis et en les atteignant. J’ai remarqué que la plupart des individus ont abandonné l’idée d’être heureux ou d’avoir confiance en eux.

  • 2Deuxième pensée négative : je n’y arriverai jamais

    Alors pourquoi tenter si vous êtes sûr de ne jamais y arriver ? Quelle erreur...


    Nous avons un mode de pensée basé sur nos expériences et notre éducation. Face à une situation, notre cerveau nous indique la solution la plus favorable. Si nous sommes limités à un seul mode de réponse, que nous n’avons qu’un seul angle de vue, de réponse, nous continuerons d’avoir le même comportement, donc le même résultat.


    Nos actions sont le résultat de nos pensées. Nous attirons ce à quoi nous pensons dans la vie. Pensez à une chose que vous vouliez vraiment dans votre vie. Laissez-moi deviner. Vous l’avez obtenu, parce que vous vous en êtes donné les moyens. Pensez maintenant à quelque chose que vous saviez que vous alliez échouer. Par exemple un examen, un match de tennis où vous partiez défaitiste. Que s’est-il passé ? Vous avez très certainement perdu.


    Vous pouvez programmer vos pensées. Le mental est important pour être épanoui dans votre vie privée et professionnelle. Reprogrammez vos pensées sur une fréquence positive. Chaque jour, par exemple, avant de vous coucher repensez à 3 choses dont vous êtes fier, 3 bonnes actions que vous avez faites ce jour-là ! Sur 1 mois, cela fait 90 bonnes actions. Sur 1 an, près de 1.000 bonnes petites actions qui vous rendent fiers.


    On ne peut pas effacer les pensées paralysantes qui sont souvent des croyances qui nous freinent. On peut néanmoins créer des pensées dynamisantes qui permettent d’être focalisé objectif et ainsi de ne pas abandonner à la première difficulté. Comment arriver à convaincre les autres si vous-même n’en êtes pas convaincu ? Comment vendre une voiture si vous-même ne vous en croyez pas capable ?

  • 3Troisième pensée négative : négliger le non-verbal

    L’impression que l’on a d’un individu est basée sur ce que l’on voit de lui. Soit son apparence physique, son physique, sa posture, sa gestuelle. Il est scientifiquement prouvé, mais très tabou, que la réussite passe par un travail sur le non-verbal qui compte à plus de 90 % dans l’impression positive ou négative que vont avoir vos interlocuteurs de vous.


    J’ai constaté, depuis que je fais du coaching, que les personnes qui réussissent au travail sont celles qui travaillent leur image, leur communication et les outils de développement de leur performance dans la gestion du temps et des priorités. Elles sont donc bonnes communicantes et véhiculent une bonne confiance en elles et semblent bien dans leur peau. Leur secret ? Elles s’entraînent sur leur gestuelle, posture, ton de voix. Pas que sur ce qu’elles disent.


    Le sourire est le premier signe de votre confiance en vous. Alors souriez. Détachez-vous de l’enjeu quel qu’il soit. Détendez-vous. Revenez à l’instant présent plutôt que de penser au futur, aux conséquences, si vous n’êtes pas bon lors de cette réunion. Le regard est également très important, je trouve qu’il indique beaucoup sur la profondeur de l’âme. Pensez à une situation agréable, vous à la plage avec votre partenaire, vos enfants autour de vous, en train de vous reposer et de sentir le soleil sur votre peau. Quel bonheur, quel sourire !

    La confiance en soi se remarque aussi par rapport à votre posture, votre poignée de main, la façon de marcher. La confiance en soi au niveau de la gestuelle se traduit par des gestes maîtrisés, naturels, détendus et non pas des gestes brusques, signe de nervosité. Allez-vous acheter une voiture à un vendeur nerveux quand il vous parle ?

    Essayez de vous déconnecter de l’enjeu. Votre vie n’est pas en jeu la plupart du temps quand vous avez peur. C’est ce que j’appelle une peur psychologique, une création de l’esprit. Pour la combattre, une astuce : votre vie est-elle en jeu si vous échouez ? La réponse est probablement non. Alors détendez-vous, qu’avez-vous à perdre ? 


    Saviez-vous qu’une étude a démontré que 87% de ce qui nous stresse ne se produit jamais. Alors travailler votre posture est indispensable pour véhiculer une bonne confiance en vous. Entraînez-vous en vous filmant ou en demandant à une personne de vous faire un feedback.

  • 4Quatrième pensée négative : je ne m’aime pas, je ne suis pas assez bon (= mauvaise estime de soi)

    Comment être aimé si vous ne vous aimez pas ? Comment fédérer autour de vous si vous ne croyez pas en vous ? Je peux vous assurer que j’ai rencontré un nombre incalculable de managers qui n’avaient pas pleinement confiance en eux.


    Un des dénominateurs communs à toutes les personnes qui connaissent la réussite est d’avoir un état d’esprit positif. L’avez-vous ? C’est une façon de voir la vie du bon côté. Un exercice que je fais pratiquer depuis longtemps est le suivant : chaque matin vous avez le choix. Ai-je envie d’avoir une attitude positive ou négative aujourd’hui ?


    L’on se sous-estime souvent, ne dit-on pas que le cordonnier est le plus mal chaussé ? Il faut vous remettre en question, prendre du recul pour identifier vos forces et faiblesses, vos objectifs et les actions à mettre en place sur les points que vous souhaitez améliorer. Pour prendre conscience de vos forces et faiblesses, faites la liste de vos accomplissements personnels et professionnels depuis 5 ans. Demandez également autour de vous les qualités et faiblesses que l'on vous prête.


    Tout le monde a soif de reconnaissance, a le désir d’être aimé. Beaucoup sont admirés pour leur accomplissement. Or la reconnaissance n’est-elle pas plus importante si elle est pour ce que l’on est ? C’est le piège de l’apparence, on se focalise sur l’extérieur et les signes de réussite au lieu de chercher à être une meilleure personne.

  • 5Cinquième pensée négative : le manque d’action

    Beaucoup de personnes sont parasitées par le passé qu’elles utilisent comme une excuse et paralysées par l’avenir. Le seul moment où l’on peut agir est le présent. Il faut arrêter de repousser l’action, les défis.

    La procrastination est un des problèmes majeurs que je rencontre avec mes clients quand on cherche à booster leur carrière et leur vie. Je demande souvent : que faites-vous pour que votre vie change ? Si vous continuez de faire ce que vous avez toujours fait, ou de ne rien faire, vous continuerez de récolter les mêmes résultats. À 80 ans quand vous regarderez vos vies, vous serez pleins de regrets ! Quel conseil vous enverriez-vous si vous aviez 80 ans et observiez avec recul votre vie actuelle ?


    Un des dénominateurs communs au bonheur est le passage à l’action. Il ne s’agit pas d’imaginer votre réussite, mais de la créer. Vous créez votre vie. Les personnes en échec subissent la vie.


    On apprend par l’action.


    Une des erreurs qu’il ne faut pas commettre est de vouloir faire plusieurs choses à la fois. Cela aboutit souvent à une impression de ne pas avancer. Essayez de faire une chose à la fois, mais de la faire vraiment, en étant focalisé sur l’objectif final. Relevez les mini-défis du quotidien. Les freins à l’action sont nombreux : peur de l’échec, peur de l’inconnu, perception que la tâche à réaliser est compliquée, manque d’organisation et perfectionnisme.


    Afin de passer à l’action, il faut apprendre à mieux vous connaître. Tout part de vous. C’est en vous changeant vous-même que vous connaîtrez la réussite et le bonheur, pas en changeant ce qui vous entoure.


    Quelles sont les causes qui vous importent dans la vie ? L’écologie ? La justice ? La paix ? Pour ma part, je réponds : influencer positivement un maximum de personne. Et c’est à çà que je juge et jugerai ma vie.

    Quand on fait quelque chose qui nous intéresse, nous sommes motivés, le temps passe à une grande vitesse, on éprouve un sentiment d’utilité, de joie. Trouver le fil conducteur de votre vie est essentiel pour passer à l’action. Qu’est-ce qui vous motive vraiment dans la vie ? Essayez de recenser puis écrire tous les moments précis de votre vie où vous avez été heureux, joyeux. Ensuite, posez-vous la question : pourquoi ai-je été heureux à ces moments précis ?

  • 6Sixième pensée négative : je n’ai pas de chance

    J'entends souvent les gens parler des personnes qui réussissent en parlant de leur chance et qu’eux n’ont pas cette chance. Si le train dans lequel vous êtes ne vous convient pas, descendez du train, sinon vous ne connaîtrez rien d’autre.


    Je crois que la chance est une question d’attitude. J’ai discuté avec des centaines de personnes heureuses et à succès dans leur vie et ils ont tous su saisir des opportunités, n’ont pas eu peur de se lancer. Ils étaient convaincus qu’ils allaient réussir. Ils ne savaient pas comment, ils le savaient, tout simplement. Ils étaient focalisés sur cet objectif et mettaient en place les actions, rencontraient des difficultés, les affrontaient, les contournaient, apprenaient de ces difficultés. Ils croyaient en eux, étaient déterminés. Cette attitude est ce qu’ils appelaient la chance. Soyez donc ouvert aux opportunités, lâchez prise car votre vie est rarement en jeu, ayez confiance en votre étoile.

En vidéo

LCI PLAY - #PSY : résilience et confinement V2

Toute l'info sur

Nos conseils face au confinement

Consultation psy #28 - Ne pas se toucher, ce n’est pas humain !Consultation psy 27 - Travail, logement, conjoint... Vous avez envie de tout changer ? C'est normalConsultation psy#26 : que faire face à "la peur du déconfinement" ?

En conclusion, un client m’a dit un jour qu’il attendait que son projet soit parfait avant de le lancer. Je l’ai revu un an après, il n'était toujours pas parfait... Un autre, moins perfectionniste, a lancé son projet imparfait et était décidé à le faire évoluer au gré des retours clients.

Faire quelque chose et le faire bien tout de suite est une utopie. Confucius a dit que le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir. Personnellement, je dis souvent : test and learn. Essayez et apprenez de votre action.

J’ai une question : n’êtes-vous pas bon quand vous faites les choses avec votre cœur ? C’est pourquoi si vous cherchez un emploi vous devez y trouver du fun, du sens, et du potentiel pour progresser.

> Retrouvez toutes les chroniques de François Thibault par ici

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent