Chefs et subordonnés peuvent-ils faire copain-copain ? Les salariés ont plutôt envie, leurs supérieurs plutôt... moins

Chefs et subordonnés peuvent-ils faire copain-copain ? Les salariés ont plutôt envie, leurs supérieurs plutôt... moins

open-space
DirectLCI
AMI-AMI - Selon une étude Qapa.fr, 43% des subordonnés seraient prêts à se lier d'amitié avec leur chef. Mais 82% de ces derniers ne sont pas disposés à faire copain-copain avec leurs collaborateurs.

Vous avez très envie d’être ami avec cette personne au bureau. Alors vous essayez de lui montrer. Vous riez à ses blagues si fines, vous l'écoutez, les yeux transis d'intérêt, dès qu'elle prend la parole en réunion, vous vous empressez de répondre à ses mails, vous essayez de ménager des apartés pour échanger des nouvelles plus personnelles. Et vous aimeriez partager un peu plus que des histoires de dossiers et de projets. Que ce soit par intérêt, ou juste parce que vraiment, ce collaborateur est fantastique et vous avez envie d'en profiter. Simplement, cette personne n’a pas autant envie d'être votre ami... Peut-être parce que cette personne, c’est votre chef. 


C’est un peu comme cela que pourrait être résumé cette insolite étude de Qapa.fr, agence d’intérim en ligne, qui a sondé les relations entre chef et subordonnés au bureau. 

Les salariés ont très envie d'amitié

Il apparaît ainsi qu’une bonne partie des collaborateurs sont plutôt prêts à sympathiser avec leur chef : ils sont ainsi 43% à dire qu’ils sont disposés à devenir proche avec leur supérieur hiérarchique. Les hommes sont un peu plus enclins que les femmes à développer ce genre d’affinités dans le monde du travail : 49%, contre seulement 38%.


Sauf qu’en face, la réciproque n’est pas forcément vraie. Très peu de collaborateurs ont des chefs qui sont dans une même posture de liaison amicale : seulement 13% des personnes interrogées déclarent qu'elles ont un chef qui souhaite faire copain-copain avec elles. A noter que parmi ces rares cas, les collaborateurs concernés apprécient à 61% cette relation.

En vidéo

Emploi : ces entreprises qui recrutent

Leurs chefs beaucoup moins

Les managers confirment de leur côté cet état de fait. Seulement 18% de chefs interrogés indiquent ainsi être prêts à faire "ami-ami" avec leurs subordonnés. Différence à noter : les hommes sont plus nombreux (26%) que les femmes dirigeantes (11%) dans cette posture. 


En revanche, les chefs sentent qu'ils sont sollicités : près d’un sur deux semble croire que beaucoup de subordonnés cherchent à se lier d'amitié avec eux. 47% des femmes dirigeantes et plus de 52% des hommes le pensent. Ce genre d’approche n’est d'ailleurs peut-être pas pour leur déplaire : 68% (78% des femmes et 59% des hommes) disent ne pas être gênés de diriger des subordonnés qui tentent de faire "copain-copain". Besoin de se faire un peu flatter ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter