Interdiction d’accéder à sa messagerie professionnelle durant les temps de repos : une fausse bonne idée ?

Open-space

DÉBAT – Faut-il vraiment empêcher les salariés de consulter leurs mails professionnels en dehors de leurs heures de travail pour réduire leur stress ? Une étude britannique montre le contraire et indique que cette interdiction contribuerait en fait à augmenter l’anxiété des salariés. Explications.

Les mails professionnels seraient-ils une source d’anxiété ? Oui, selon des chercheurs de l'université de Sussex, mais l’explication n’est pas celle que vous croyez. Alors que l’on pensait qu’interdire l’accès aux boîtes mail professionnelles en dehors des heures de travail contribuait à la réduction du stress, une étude britannique indique le contraire. Les chercheurs, dont les travaux ont été publiés dans la revue Science Direct, ont constaté une aggravation du stress des employés lorsque ces derniers n’ont pas accès à leur messagerie ailleurs qu’au travail.

Et l’explication s'avère toute simple : en laissant de côté leur boîte mail professionnelle pendant leurs heures de repos, les salariés s’exposent à la retrouver remplie une fois de retour au travail. Une situation que déchiffre Emma Russell, l’une des responsables de l’étude : "Désactiver les e-mails en dehors des heures de travail est une politique qui ne sera pas bien accueillie par les employés qui accordent la priorité aux objectifs de rendement de travail et qui préfèrent travailler en dehors des heures ouvrables si cela les aide à mener à bien leurs tâches".

Au final, cette étude propose de laisser le choix à chaque salarié de consulter, ou non, ses mails durant son temps personnel. "Il faut adapter l’utilisation du courrier électronique professionnel aux objectifs individuels", justifie le rapport.

Lire aussi

En France, que dit la loi ?

En France, il existe un droit à la déconnexion, inscrit dans le Code du travail depuis 2016. Il impose aux entreprises de plus de 50 salariés de mettre en œuvre une charte prévoyant les modalités de ce droit. En place depuis le 1er janvier 2017, il permet aux employés de ne pas se préoccuper de leurs courriers électroniques une fois leurs heures de travail effectuées. 

Avant la mise en place de ce droit, 37% des travailleurs utilisaient chaque jour les outils numériques hors du temps de travail, selon le cabinet de conseil Éléas.

EN PODCAST

Tous nos podcasts ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter