Yeux rouges, peau pâle, dos courbé… À quoi pourraient ressembler les employés de bureau dans 20 ans ?

Open-space

TRAVAIL – Un chercheur a modélisé avec un mannequin ce que pourrait devenir une employée de bureau dans 20 ans si elle continue à travailler dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui. Yeux rouges, dos courbé ou encore muscles des jambes faibles, voilà ce qui pourrait vous attendre après deux décennies assis sur une chaise derrière un écran.

Un mannequin pour alerter des dangers du travail sur la santé ? C’est l’idée que vient de mettre en œuvre le chercheur anglais William Higham, après avoir analysé les résultats d’une étude européenne basée sur plus 3.000 employés de bureau, dont 1.000 Français. Elle révèle notamment que 50% des travailleurs ont des yeux fatigués, 49% subissent des maux de dos ou encore 45% ont le cou raide. Alors quelles sont les conséquences à long terme sur la santé ? Le chercheur les a modélisées…

Les yeux rouges atteints par les ordinateurs et la pollution atmosphérique, le dos courbé après être resté assise de nombreuses heures, la peau pâle à cause de la lumière artificielle, les muscles des jambes faibles avec le manque d’exercice, des varices dues à une mauvaise condition sanguine ou encore les poignets enflés par les mouvements répétitifs… La description fait peur, mais c’est bien de cette manière que cette "femme-mannequin", baptisée "Emma", employée de bureau, est représentée dans 20 ans. Et selon le chercheur, c’est ce à quoi sont voués tous les salariés si "des changements radicaux ne sont pas apportés au sein des lieux de travail".

Lire aussi

"Nos bureaux vont nous rendre malades"

Pourtant, selon le chercheur, l’hypothèse selon laquelle tous les travailleurs deviendront comme Emma n’est pas irrémédiable. "Il faut apporter des changements radicaux à la vie professionnelle", estime-t-il. "Les employés de bureau doivent prendre des pauses pour marcher ou envisager d’améliorer leur poste de travail. Sinon, nos bureaux vont nous rendre très malades".

Stephen Bowden, ergonome qui a contribué à l’étude, demande même aux entreprises de prendre des mesures pour limiter l’impact du travail sur la santé des salariés : "Les employeurs devraient inciter leur personnel à augmenter leurs déplacements quotidiens, afin de limiter le risque de maladies chroniques dans le futur. Sinon, au fil du temps, rester assis à son bureau aura des répercussions profondes sur la santé, physique comme psychologique", prévient-il dans le rapport. Alors si vous ne voulez pas ressembler à "Emma" dans quelques années, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter