#Mondaymotivation : ce hasthag qui tente de vous donner l’envie d'aimer le retour au bureau le lundi

Open-space
DirectLCI
VU DE TWITTER - Le lundi, c'est dur pour tout le monde. Depuis quelques semaines, le hashtag #Mondaymotivation tente de vous rendre positif en début de semaine. De quoi attaquer le boulot avec le sourire.

Le week-end est fini ? Vous avez passé votre dimanche après-midi à angoisser à l’idée du retour au travail ? Allez, oubliez le blues du lundi… Pratiquez la pensée positive, souriez à ce premier jour de la semaine ! C’est ce à quoi le "mondaymotivation"  tente de vous amener (nul besoin d'être bilingue pour le traduire par "motivation-du-lundi"). Cette sorte de mantra fleurit en effet sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines. 


Au point que chaque lundi, le message est en tête des tendances sur Twitter France. Chaque internaute a sa vision du #Mondaymotivation. En tête, citons le gros succès de la citation parfois un brin grandiloquente du style "Le but de la vie, ce n’est pas l’espoir de devenir parfait, c’est la volonté d’être toujours meilleur", ou même encore "Aussi longtemps que vous croyez en vous-même, vous commencerez à voir les résultats".

Même la gendarmerie du Rhône s’y met.

Certains, ambitieux, donnent leurs conseils pour que le lundi devienne le jour le plus aimé de la semaine. Et non, ce n'est pas forcément abandonner son travail.

D’autres font un point météo…

Les Armées se font un plaisir de faire remarquer qu’elles ne sont pas vraiment coutumières du métro-boulot-dodo.

Ce qu'il faut, c'est se dire qu’on n’est pas tout seul à avoir du mal, le lundi.

Il y a ceux qui pratiquent la pensée positive à grands renforts de fleurs, de photos d'arbres ou de nature.

Voire de vidéos de chats...

Voire, pourquoi pas, de poules...

Mais soyons honnête : tout le monde n’arrive pas à surmonter la chose et cette injonction à aimer le lundi. Et certains prennent même en horreur ce hashtag.

En vidéo

Travail : un salarié sur cinq trouve son emploi inutile

Mais d’autres, enfin, ont trouvé la solution :

Tandis que certains rêvent visiblement déjà à leur week-end prochain.

De quoi, visiblement, compter les jours. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter