Plus votre travail vous plaît, plus vous préférez déjeuner (longtemps) avec vos collègues

Open-space

À TABLE – Selon une étude réalisée dans plusieurs pays par Wrike, les salariés français sont ceux qui prennent le plus de temps pour déjeuner lors de la pause méridienne. Et ils le font en priorité avec leurs collègues.

"On descend à la cantine. Tu viens avec nous ?". Aux alentours de midi, cette phrase revient souvent sur les lieux de travail, notamment dans les open-space. Et à en croire une étude réalisée par Wrike, une plate-forme de gestion du travail collaboratif, la réponse à cette question est souvent "oui", du moins dans l’Hexagone. 

D’après les résultats de cette enquête, 39% des salariés français déjeunent en effet avec leurs collègues (à la cantine, au restaurant ou d'un espace détente), pour une durée d’au moins 30 minutes. C’est bien plus  qu’en Allemagne (36%), qu’au Royaume-Uni (23%) et qu’aux Etats-Unis (22%), les autres pays testés. 

A l’opposé, seulement 10% des Français utilisent cette pause pour surfer sur les réseaux sociaux et 14% pour rester devant leur poste de travail, contre respectivement 20 et 25% des Américains. A mi-chemin entre ces deux extrêmes, 16% des Français profitent de l’occasion pour déconnecter de leur entreprise et manger à l'extérieur avec leurs amis, un chiffre à peu près comparable dans les autres pays.

Plus on est satisfait, plus on participe à des soirées organisées par l'entreprise

A noter que le degré de satisfaction au travail joue, en partie, sur la manière de prendre cette pause déjeuner, du moins en France : plus on est satisfait, plus on s’accorde une vraie pause de 30 minutes à 79%, contre 49% lorsqu'on est mécontent. A l’inverse, 39% des salariés peu ravis du travail qu’ils effectuent mangent à leur poste de travail, contre seulement 28% pour ceux satisfaits.

En vidéo

Anticafé, le plus grand espace de coworking d'Europe

Tout comme la pause déjeuner, la France est également bien placée en ce qui concerne la participation des collaborateurs à des événements mis en place par l’entreprise en dehors des heures du travail (cocktail, soirée, afterwork…). 32% des Français affirment y participer dès que possible (seuls les Américains font mieux avec 34%), tandis que seulement 13% les évitent à tout prix.  

Sans surprise, comme pour la pause déjeuner, plus le salarié est satisfait, plus il se rend à un tel événement (73%). A l’opposé, les mécontents ne s’y rendent, souvent sans enthousiasme, qu’à 28%.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter