Quand les nouvelles technologies creusent l’écart générationnel en entreprise

Quand les nouvelles technologies creusent l’écart générationnel en entreprise

Open-space
DirectLCI
CONFLIT - Pour 68 % des salariés français, les nouvelles technologies permettent d’améliorer la qualité de travail. Cela ne se fait cependant pas sans contrepartie.

Les nouvelles technologies (NTIC) offrent de multiples avantages dans le travail, c’est un fait avéré. Il n’empêche, cela ne se fait pas sans contreparties. C’est ce que montre une étude réalisée par OpinionWay pour Hub One, un opérateur de technologies digitales pour les entreprises.


Tout d'abord, le constat général : les nouvelles technologies sont désormais présentes partout, à tous les échelons. 60 % des sondés estiment ainsi que leur métier s’est largement digitalisé ces dernières années.

En vidéo

Les Millenials, une génération qui casse les codes au niveau des entreprises

Une adaptabilité constante

Forcément, cela a modifié les façons de travailler et induit une nécessaire adaptabilité de la part des salariés. 60 % ont notamment noté une augmentation du rythme et de l’intensité du travail et 55 % éprouvent un besoin constant d’adaptation aux nouveaux outils, ce qui peut représenter un frein dans leurs tâches au quotidien.


Surtout, ces outils qui évoluent sans cesse ne sont pas toujours faciles à suivre pour les plus anciens. L’étude relève par exemple que l’adoption des technologies peut créer un sentiment de décalage au niveau culturel. 57 % des répondants jugent même qu'elles contribuent à creuser l’écart générationnel. 

Seulement 45% voient les NTIC comme un allié

D’ailleurs, ce sont seulement 45 % des sondés qui considèrent les technologies de l’information et de la communication comme un allié. Selon eux, elles leur permettent d’accéder plus rapidement à l’information pour trouver des solutions aux problèmes auxquels ils sont confrontés (72 %) ; mieux s’organiser (69 %) ; optimiser leur productivité (68 %) ou gagner en flexibilité (60 %). 


Pour les autres, les formations représentent une solution particulièrement adaptée pour profiter des avantages des NTIC.  Mais il apparaît que les collaborateurs n’en bénéficient que très rarement : 60 % n’ont pas eu, au cours des trois dernières années, de formation qui leur aurait permis de mieux s’approprier les technologies disponibles dans leur entreprise. A noter que les 36% de collaborateurs ayant reçu de telles formations sont d’abord salariés des grandes entreprises, qui sont davantage conscientes de leur importance et, surtout, disposent des structures et ressources adéquates.


> Retrouvez tous les détails de l'étude par ici

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter