Télétravail : pourquoi cette entreprise rebrousse chemin

Télétravail : pourquoi cette entreprise rebrousse chemin
Open-space

TRAVAIL - Dans le contexte sanitaire actuel, le gouvernement recommande toujours le télétravail lorsqu'il est possible. De nombreuses entreprises qui l'ont pratiqué vont continuer à fonctionner de cette manière. Mais d'autres n'y parviennent pas. Pour quelles raisons ? Nos explications.

Entre travailler masqué avec ses collègues ou travailler en pantoufles, seul dans son salon, certains ont fait leur choix : ce sera le télétravail au maximum. Car il peut avoir quelques avantages non négligeables, comme la réduction des temps de transport quotidiens ou encore une meilleure efficacité au travail. Mais dans certaines entreprises, le télétravail s'est avéré compliqué, tant pour l'organisation que pour les salariés. 

Vous finissez la journée, vous vous dites que vous avez parlé à un écran- Alexandre Ghahari, expert comptable

Dans l'entreprise de comptabilité du Val-de-Marne dans laquelle se rendent les équipes de TF1 dans le reportage ci-dessus, contrairement aux idées reçues, le télétravail derrière un ordinateur s'avère compliqué. Les 26 salariés sont revenus au bureau : ensemble, ils gèrent 600 entreprises et ont besoin de se parler en permanence. "C'est plus important d'avoir mon collaborateur près de moi pour répondre à ses éventuels blocages. S'il y a une nouvelle tache à réaliser, la distance crée indirectement une barrière", explique Nathaniel Tordman, comptable chez Confin'audit. 

Ici, le télétravail n'est pas adapté à l'activité et l'isolement est mal vécu par les salariés. "Toute la journée, vous parlez à un écran, et le soir quand vous finissez vous vous dites que vous avez parlé à un écran.  Et cela n'est pas confortable, c'est épuisant pour moi franchement. j'étais très fatigué le soir", avance Alexandre Ghahari, expert comptable et fondateur du cabinet. 

Lire aussi

Seuls 16% des cadres français aimeraient poursuivre le travail à distance, tous les jours

Dans une récente étude, le cabinet de recrutement Robert Walters qui s’est penché sur le retour au bureau post-confinement, affirme que les cadres français se montreraient plus réticents au télétravail fréquent que les salariés d'autres pays. "Malgré la peur du Covid-19, seulement 16 % d’entre eux aimeraient continuer à travailler tous les jours à distance et ne revenir dans les locaux de leur entreprise que ponctuellement".  Le chiffre monte à 22% en Belgique, 23% en Allemagne et 36% en Espagne. 

Toute l'info sur

Le 20h

Mais tout ceci pourrait n'être qu'une question de fréquence : les Français restent malgré tout favorables à un télétravail occasionnel. 58 % des cadres français sondés aimeraient continuer à travailler de chez eux au moins une fois par semaine.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent