Grève et système D : ces employeurs qui logent leurs salariés près de leur lieu de travail

Grève et système D : ces employeurs qui logent leurs salariés près de leur lieu de travail
Open-space

Toute L'info sur

Le 20h

REPORTAGE - Patron de salon de coiffure, boulanger, restaurateur... Ils se débrouillent pour loger leurs employés à proximité de leur lieu de travail. Avec la grève, les collègues deviennent ainsi colocataires.

Comment faire lorsque vous êtes artisan, commerçant ou hôtelier et que vos salariés passent cinq heures ou plus par jour dans les transports pour venir travailler ? Face à une grève qui dure, certains employeurs ont trouvé des solutions originales, mais assez onéreuses, que vous propose de découvrir le reportage du JT de 20 heures de TF1 en tête de cet article.

Trois jeunes femmes, Elodie, Andréa et Mounia, y témoignent notamment : coiffeuses dans le même salon parisien, elles habitent en banlieue et ne pourraient s'y rendre que difficilement avec la paralysie des transports. Leur employeur leur loue donc un appartement au cœur de la capitale. Une solution qui a un coût : alors qu'il estime déjà à 40.000 euros les pertes que le mouvement social engendre sur son activité, de nombreux clients étant en retard ou annulant leurs rendez-vous, il a payé 7.500 euros les trois semaines de location de ce logement.

Lire aussi

Le reportage de TF1 nous expose également le cas d'une boulangerie parisienne dans laquelle la patronne est prête à tout pour trouver des solutions d'hébergement à 3 de ses 8 employés : dormir à l'hôtel, chez sa propre mère ou même chez des clients qui ont généreusement mis à disposition une chambre...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent