Ils passent (presque) plus de temps dans les transports qu'au bureau : la grosse galère des navetteurs face à la grève

Ils passent (presque) plus de temps dans les transports qu'au bureau : la grosse galère des navetteurs face à la grève
Open-space

Toute L'info sur

LE WE 20H

REPORTAGE - Ils habitent loin de Paris et prennent le train tous les jours pour venir travailler dans la capitale. La paralysie des transports depuis le début de la mobilisation contre la réforme des retraites crée de grosses perturbations sur le quotidien des navetteurs.

La situation devient tellement difficile que certains envisagent de trouver une solution d'hébergement à Paris pour échapper aux incertitudes et à la fatigue. Le JT de 20 heures de TF2 s'est intéressé à l'impact de la grève sur le quotidien des navetteurs, ces salariés qui habitent loin de Paris mais prennent tous les jours le train pour venir y travailler. Autant dire que pour eux, la paralysie des transports qu'engendre la mobilisation contre la réforme des retraites commence à peser sérieusement. 

Le reportage en tête de cet article montre ainsi Perrine, qui habite Reims et passe actuellement 5 heures par jour dans les transports pour rejoindre la banque parisienne où elle est employée. Le train qu'elle a pris ce matin-là était quasi vide : alors que près de 3000 navetteurs empruntent la ligne quotidiennement en temps normal, ils sont nombreux à déserter Paris depuis le début du mouvement. Mais les choses risquent de gâter lorsqu'elle devra chercher à prendre place dans le métro parisien...

Lire aussi

D'autres, comme Anne, autre navetteuse originaire de Reims qui témoigne également dans le reportage, ont opté pour le télétravail.  Mais elle ne voit pas comment cette situation, qui lui a déjà fait annuler deux rendez-vous importants à Paris, pourrait perdurer.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent