Votre bureau est mal rangé ? Vous pourriez être perçu comme négligent, désagréable et... névrosé

Open-space

BON À SAVOIR - Une étude de l’Université du Michigan montre que le rangement (ou pas) de votre espace de travail a un impact sur la manière dont vos collègues vous perçoivent.

Votre bureau est en désordre? Vous êtes bordélique ? Attention, même si ce détail peut paraître anodin, il peut avoir de plus grandes conséquences que vous ne le pensez... Et notamment sur la perception que vos collègues ont de vous.

Des chercheurs de l’Université du Michigan ont en effet étudié le rapport entre le degré de désordre dans un bureau et son incidence sur les perceptions de la personnalité du propriétaire. Et la conclusion est qu’un bureau très désordonné semble amener les gens à croire (à tort ou à raison) que le propriétaire de cet espace est plus névrotique et moins agréable que les autres... 

Lire aussi

De l'influence d'un bureau désordonné

Dans trois expériences, rapportées par Sciences Daily, environ 160 participants ont été amenés à s'asseoir dans un bureau de chercheur propre et dégagé ou dans un autre bureau qui était soit "un peu", soit "très" désordonné. Tous les bureaux ont été décorés à l'identique pour suggérer qu'il appartenait à un chercheur homme. Ils comprenaient divers objets personnels, tels qu'une casquette de baseball suspendue à un crochet de porte, une tasse contenant des bonbons, une photo de bébé, des livres de science et des revues universitaires dans une bibliothèque.

Dans le bureau soigné, les papiers étaient parfaitement rangés sur la table, les livres et les journaux étaient bien placés sur les étagères, les tiroirs classeurs portaient des étiquettes dactylographiées et toutes les ordures étaient dans la corbeille. Le bureau "un peu" désordonné avait des livres penchés sur les étagères, un manuel et des papiers reposant sur le sol, ainsi qu'une horloge murale en pause. Un troisième bureau "très" en désordre, était encore plus sale, plus désorganisé et très encombré.

En vidéo

Internet au bureau : votre patron a le droit de vous espionner

Les participants devaient essayer de deviner la personnalité du propriétaire en se basant sur l'apparence du bureau. Et les résultats sont sans appel : à chaque fois, la personne occupant le bureau en désordre était perçue comme moins consciencieuse, moins sympathique, plus négligente, moins agréable et plus névrosée, voire grincheuse et indifférente. "Quand il y a moins de propreté, d'ordre, d'organisation et plus de fouillis sur le bureau, les personnes vont avoir tendance à attribuer des qualités moindres, que ce soit un travailleur via son bureau, un demandeur d'emploi à travers son appartement, un étudiant avec sa chambre à coucher, ou même un chercheur dans une université avec son laboratoire", déclare l’auteur principal Terrence Horgan, professeur de psychologie à l’UM-Flint.

L’étude montre encore l’importance de cette première impression. Car ces supposés traits de caractère négatifs que l’observateur a détectés, que ce soit conscient ou non, vont influencer les futurs rapports, personnels ou professionnels, qu'il va entretenir avec la "cible" : son attitude, son comportement seront différents avec cette personne supposée être peu soigneuse, ou désagréable, autant de qualités potentiellement indésirables chez un employé. A noter cependant : cette étude ne parle que de la première impression et ne fonctionne donc que lorsque l’on voit son bureau avant de rencontrer la personne.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter