A cause de "Harry Potter", Rupert Grint doit 1.5 million d'euros aux impôts britanniques

People

OUPS ! – Une partie des cachets touchés par l'interprète de Ron Weasley a été mal déclarée. Résultat, plusieurs années après la fin du tournage de la saga "Harry Potter", Rupert Grint va devoir rembourser une addition plutôt salée.

Grâce aux huit films de la saga Harry Potter, Rupert Grint a gagné une renommée mondiale… Et surtout, un compte en banque très bien garni. A 27 ans, l'acteur possède une fortune estimée à quelque 30 millions d'euros. Mais qui sera bientôt amputée d'1,5 million. Pourquoi ? Parce que l'interprète de Ron Weasley doit de l'argent aux impôts britanniques. Et le pire dans tout ça, c'est que ce n'est même pas sa faute.

Une mauvaise déclaration qui vient le rattraper

Rupert Grint a touché son premier cachet à l'âge de 12 ans, grâce au premier film Harry Potter. A l'époque, en raison de son jeune âge, son père et son oncle étaient en charge de placer son argent. Les deux hommes avaient donc fait appel à une société spécialisée dans les conseils financiers, Clay & Associates, pour gérer l'argent du jeune acteur.

Seulement voilà, pour permettre à ce dernier d'économiser un peu d'argent, ils avaient antidaté certains cachets, afin de les rendre moins imposables, selon les informations révélées par The Guardian . Un subterfuge qui a finalement été détecté. Résultat : le Tax Tribunal britannique réclame 1.5 million d'euros à l'acteur. Car c'est bien à lui de régler la note, même si les autorités reconnaissent la bonne fois de Rupert Grint, qui "avait placé sa confiance en son père et ses conseillers".

A LIRE AUSSI 
>>  "Harry Potter et l’enfant maudit" devient le livre le mieux vendu de la décennie au Royaume-Uni
>>  "Harry Potter et l'enfant maudit" : 3 choses à retenir du livre, garanti sans spoilers

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter