Accusations contre Asia Argento : Rose McGowan a "le cœur brisé" mais appelle à la bienveillance

RÉACTION – L’actrice américaine s’est exprimée sur les accusations d’agression sexuelle qui pèsent sur Asia Argento, avec qui elle était l’une des figures de proue du mouvement #MeToo depuis plusieurs mois. Sur Twitter, elle rappelle néanmoins que personne "ne connaît la vérité de la situation" et attend d’avoir plus d’informations avant de se prononcer davantage.

Sa réaction était scrutée. Attendue. Parce qu'avec Asia Argento, Rose McGowan défend depuis des mois les victimes d'agressions sexuelles dans le monde et figure parmi les accusatrices les plus virulentes du producteur déchu Harvey Weinstein. Et parce que ce lundi, l'actrice italienne a à son tour été accusé d'agression sexuelle. Selon le New York Times, elle a passé un accord financier avec un jeune acteur de 22 ans qui affirme avoir été violé par elle alors qu'il était encore mineur.

Je continuerai mon travail au nom des victimes partoutRose McGowan sur Twitter

"J’ai connu Asia Argento il y a dix mois. Notre point commun est d’avoir été agressées par Harvey Weinstein. Mon cœur est brisé. Je continuerai mon travail au nom des victimes partout", a tweeté dans un premier temps Rose McGowan. Un message rapidement disséqué par les internautes, certains l'accusant d'hypocrisie et lui reprochant de bafouer les valeurs portées par le mouvement #MeToo. A savoir la défense de toutes les victimes, sans exception. D'autres notaient une incohérence temporelle, ressortant une photo datant de 2003 sur laquelle elle pose aux côtés d'Asia Argento. Un cliché partagé par cette dernière sur Instagram en octobre 2017.

Quelques heures plus tard, elle partageait un second message sur Twitter. Plus apaisé. "Aucun de nous ne connaît la vérité de la situation et je suis sûre que plus d'informations seront révélées. Soyez gentils", a-t-elle écrit.

Ni Asia Argento ni ses représentants ne se sont encore exprimés depuis la publication de l'article du New York Times. L'avocat de sa victime présumée a indiqué au quotidien que son client s'était souvenu de cet épisode après avoir vu l'actrice se présenter comme une victime d'agression sexuelle. Ce qui explique le timing de son action en justice, lancée un mois après que les accusations de l'actrice italienne contre Harvey Weinstein ont été rendues publiques. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter