Accusations d'agression sexuelle : la victime présumée de Kevin Spacey a fourni une vidéo des faits à la police

People
ENQUÊTE - Alors que l'acteur américain de 59 ans doit comparaître le 7 janvier pour "attentat à la pudeur et coups sur une personne de plus de 14 ans", des détails de la plainte déposée contre lui ont filtré dans la presse. Le jeune homme qui l'accuse a notamment envoyé une vidéo Snapchat à sa petite amie au moment des faits.

Il encourt jusqu'a cinq ans de prison. Kevin Spacey devrait être formellement inculpé le 7 janvier par le tribunal de l'île de Nantucket, près de Boston, dans l'affaire d'agression sexuelle présumée sur un jeune homme à l'origine de sa chute. Au coeur du dossier ? Une vidéo qui pourrait peser lourd dans la balance judiciaire. Car la victime présumée aurait filmé une partie des faits, qui se seraient déroulés à l'été 2016, rapporte l'AFP qui a pu consulter sa plainte. William Little, âgé alors de 18 ans, raconte être resté au bar-restaurant "Club Car", où il travaillait pour la saison, afin de rencontrer l'acteur de "House of Cards", dont il était fan.


Selon ses dires, le jeune homme a indiqué à l'acteur qu'il avait 23 ans, alors que l'âge légal pour consommer de l'alcool est de 21 ans dans l'Etat du Massachusetts. Tous les deux auraient alors commencé à boire. "Au moins quatre ou cinq bières avant qu'ils ne passent au whisky", peut-on lire dans le rapport de police publié par le site MassLive. La discussion serait ensuite devenue plus personnelle et Kevin Spacey aurait invité William Little à rejoindre la maison où il logeait. Le jeune homme aurait refusé mais serait resté malgré les remarques à caractère sexuelle de l'acteur car "il voulait une photo avec Spacey, quelque chose pour Instagram".

Sa mère, la journaliste Heather Unruh, avait été la première à parler publiquement de cette agression en novembre 2017

La victime présumée relate ensuite comment Kevin Spacey aurait commencé à frotter sa cuisse avant d'ouvrir son pantalon et de toucher son sexe sans son consentement. Le jeune homme a filmé la scène via Snapchat et a envoyé la vidéo à sa petite amie, qui a également été interrogée par la police. C'est une femme, l'ayant vu "en détresse", qui lui a confirmé qu'il venait d'être agressé sexuellement. Il a tout rapporté au propriétaire du restaurant dès le lendemain. Sa mère, la journaliste Heather Unruh, avait été la première à parler publiquement de cette agression en novembre 2017.

Contactée par l'AFP, l'avocate de Kevin Spacey n'a pas fait de commentaires. Pas plus qu'elle n'a réagi à l'étrange vidéo postée par son client le soir de Noël. L'acteur de 59 ans y endossait le costume de Frank Underwood, son cynique personnage dans "House of Cards", pour dénoncer les accusations dont il fait l'objet.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Kevin Spacey, un autre scandale sexuel à Hollywood

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter