Accusations de Pamela Anderson contre Adil Rami : le message sibyllin de l'ex-femme du footballeur

People

PSYCHODRAME - Sidonie Biémont, l'ex-compagne d'Adil Rami et mère de ses deux enfants, a pris la parole sur Instagram ce mercredi matin, au lendemain des accusations de Pamela Anderson, qui a dénoncé une "double vie" menée selon elle par le footballeur. Un message troublant.

Il ne manquait plus que sa version. Sidonie Biémont, l'ex-compagne d'Adil Rami, a réagi mercredi aux accusations de Pamela Anderson. La veille, l'ex-star d"'Alerte à Malibu" avait révélé dans un très long message avoir décidé de quitter Adil Rami, le qualifiant de "monstre".  En plus d'avoir été violent, elle accuse en particulier le défenseur de l'OM de mener une double vie et de n'avoir jamais véritablement quitté Sidonie Biémont, la mère de ses deux  enfants. "En aucun cas je ne mène une double vie, je reste simplement attaché à préserver une relation pérenne avec mes enfants et leur mère Sidonie pour qui je garde un profond respect. C'est vrai, j'aurais dû être plus transparent dans cette relation ambiguë. Je l'assume", avait rétorqué en fin de journée Adil Rami, toujours sur Instagram. 

Mercredi, c'était donc au tour de Sidonie Biémont de donner sa version des faits, toujours sur les réseaux sociaux. "Quand on est amoureux, on est souvent sourd et aveugle… On se raccroche à tout, au moindre signe, on interprète, on sur-réagit, on laisse la place aux plus gros mensonges. Quand on est amoureux on veut y croire plus que tout, on rêve qu’un jour la famille sera réunie, on se dit qu’on a eu raison de choisir cette personne pour moitié, on idéalise… On excuse, on pardonne, on minimise…", a expliqué la jeune femme.

Voir aussi

Lire aussi

Mais à l'instar de Pamela Anderson, elle dit avoir vécu un choc : "Puis un jour on se réveille anéantie et on sombre. J’ai été très amoureuse d’Adil. Mes priorités ont toujours été mes deux amours : Zayn et Madi, elles le resteront. Mon souhait le plus cher est de leur inculquer l'honnêteté et le respect de soi", conclut-elle. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter