Accusations de plagiat : les tweets de CopyComic supprimés à la demande de Gad Elmaleh sont à nouveau en ligne

People

NOUVEAU ROUND - Les avocats de Gad Elmaleh avaient entrepris de faire supprimer de Twitter les vidéos illustrant les emprunts de leur client à d'autres célèbres humoristes. Une demande oubliée au bout de trois jours, le réseau social ayant finalement choisi de les faire réapparaître samedi 23 février.

Voilà un rebondissement inattendu. Trois jours après avoir accédé aux demandes des avocats de Gad Elmaleh, Twitter a fait marche arrière samedi 23 février en rendant à nouveau accessibles les vidéos de CopyComic. "La suspension des tweets a été annulée les amis !", a annoncé Ben, l'internaute à l'origine des montages illustrant les emprunts de l'humoriste à d'autres stand-uppers. "Après un tel camouflet, toute nouvelle plainte sera une preuve de plus de son acharnement", poursuit-il.

"Twitter vient de dire à Gad Elmaleh et ses avocats 'd'aller tous se faire bien cajoler'", moque la personne derrière CopyComic, reprenant une phrase employée par l'humoriste dans une première tentative de justification. Grimé en Chouchou, qu'il avait exhumé de ses archives pour l'occasion, le comédien s'était insurgé contre les accusations de plagiat sans répondre sur le fond.

Voir aussi

Quand même les meilleurs avocats spécialisés dans la propriété intellectuelle n'arrivent pas à te donner raison- CopyComic sur Twitter

"Les réseaux sociaux c'est pas la vie, la vie c'est pas les réseaux sociaux. Les haineux, quelque part aussi leurs cœurs ils saignent. Alors ce soir, on va leur dire : qu'ils aillent tous se faire bien... cajoler", s'amusait Gad/Chouchou avant de passer à la contre-attaque administrative auprès de la direction de Twitter. Gad Elmaleh et ses représentants demandaient aussi à ce que la véritable identité de Ben leur soit révélée. Une tentative infructueuse donc, dont se félicite CopyComic. "Quand même les meilleurs avocats spécialisés dans la propriété intellectuelle n'arrivent pas à te donner raison", écrit-il encore.

Lire aussi

De retour sur Twitter, les deux vidéos en question n'ont jamais quitté YouTube où elles cumulent 1,3 million et 712.000 vues depuis leur publication le 28 janvier et le 5 février. Gad Elmaleh fera-t-il revivre le Blond pour réagir au rétropédalage du réseau social ? Sortira-t-il de sa réserve pour répondre aux accusations dont il fait l'objet ? Une salle de Montréal l'a déjà déclaré persona non grata. On l'imagine mal rester silencieux alors qu'il sera dans deux mois sur les planches à Paris pour la pièce "L'Invitation". Et donc à nouveau sur le devant de la scène.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter