Accusations de viol : Chris Brown met en vente des T-shirts où il insulte sa victime présumée

People
DirectLCI
JUSTICE - Alors que sa victime présumée a déposé une nouvelle plainte, après la publication sur les réseaux sociaux d'une photo d'elle prise dans les locaux de la police, on découvre que le chanteur a décidé de mettre en vente sur son site Internet des T-shirts où il l'insulte une nouvelle fois.

Elle est déterminée. La jeune femme de 24 ans qui affirme avoir été violée par Chris Brown, son garde du corps et un des amis du chanteur à Paris dans la nuit du 15 au 16 janvier, demande à être confrontée aux trois hommes, a indiqué son avocat Me Jean-Michel Descoubes à l'AFP. Ce face-à-face n'a pas pu se tenir lors des gardes à vue, précise le représentant de celle que les médias surnomment "Karima".


La victime présumée du chanteur a également déposé plainte après la publication sur les réseaux sociaux d'une photo d'elle prise par les policiers le jour de son dépôt de plainte. Selon Me Descoubes, le cliché avait pour but d'être présenté aux personnes placées en garde à vue ou entendues en tant que témoins et ne devait en aucun cas être rendu public. "Nous avons des raisons de penser que quelqu'un a pris en photo la photo de ma cliente au cours d'une garde à vue ou d'une audition et elle circule sur les réseaux sociaux", a-t-il déploré. La jeune femme a de son côté expliqué à plusieurs médias être victime de menaces et de pressions depuis sa plainte. Pour autant, elle entend mener son combat jusqu'au bout : "Si j’ai porté plainte, ce n’est pas pour l’argent. Ce que je veux, c’est la justice. Et que l’horreur de ce que j’ai subi n’arrive à aucune autre fille. Ces gens ont le pouvoir, ils se comportent comme s’ils pouvaient faire tout ce qu’ils veulent à des jeunes filles (...) Je sais qu’au final, la justice reconnaîtra que ce que j’ai dit est vrai", expliquait-elle il y a quelques jours

"This bitch lyin"

Suite à cette nouvelle plainte, une enquête a été ouverte pour "violation du secret de l'enquête", "violation du secret professionnel" et "diffusion d'images ou de renseignements sur l'identité d'une victime d'agression sexuelle". La Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) mène les investigations. L'enquête sur les accusations de viol de la jeune femme est elle toujours en cours. Chris Brown, 29 ans, et les deux autres visés par la plainte de "Karima" avaient été placés en garde à vue pour "viol aggravé" et "infraction à la législation sur les stupéfiants" avant d'être relâchés, sans poursuites à ce stade.

A peine remis en liberté, Chris Brown avait dénoncé les "mensonges" de son accusatrice, qu'il avait copieusement insultée sur son compte Instagram. De retour aux Etats-Unis, il s'est également exprimé par la voix de son avocat français Me Raphaël Chiche et a affirmé "n'avoir eu aucune relation sexuelle de quelque manière que ce soit avec la plaignante". Il a de son côté porté plainte pour "dénonciation calomnieuse". Mardi, on découvre que le rappeur est même allé jusqu'à mettre en vente il y a quelques jours sur son site Internet des T-shirts insultant une fois encore sa victime présumée. Sur deux modèles de T-shirts, on peut ainsi lire "This bitch lyin" ("cette s**ope ment"). Prix de vente de ces modèles : 38 dollars... 

En réalité, ça n'est pas la première fois que Chris Brown agit de la sorte. A l'origine, il a lancé les modèles de T-Shirts "This Bitch Lyin'" en 2016, juste après son arrestation pour agression à l’arme à feu à l’encontre de Baylee Curran, une ancienne Miss Californie. 

Dans le cadre de cette affaire, les charges avaient finalement été abandonnées à l'encontre du chanteur.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter