Accusé de multiples viols, Bill Cosby reconnaît pour la première fois avoir drogué une femme

Accusé de multiples viols, Bill Cosby reconnaît pour la première fois avoir drogué une femme

AGRESSIONS SEXUELLES - L'ex-star de la télévision américaine, accusé de viol par une trentaine de femmes depuis novembre 2014, a admis dans un document juridique rendu public avoir donné un puissant sédatif à "au moins une femme", pour avoir des relations sexuelles avec elle.

Après avoir farouchement nié toutes les accusations qui pleuvent sur lui, Bill Cosby commence à reconnaître certains faits. Dans la transcription d'une déposition datant de 2005 mais rendue publique lundi 6 juillet par les autorités américaines sur le site pacer.gov, Bill Cosby admet avoir donné du Quaalude, un sédatif et hypnotique, à au moins une jeune femme en 1976. 

Bill Cosby était interrogé en septembre 2005 par Dolores Troiani, l'avocate d'Andrea Constand, ex-directrice du club de basket de Temple University, où Cosby a étudié et où il était membre du conseil d'administration. Il a quitté ce poste en décembre l'an dernier au moment où les accusations de viol contre lui se multipliaient. Mme Constand avait porté plainte pour viol en 2005 mais un non-lieu avait été prononcé.

A VOIR AUSSI >> Une nouvelle femme accuse Bill Cosby de viol

Les avocats de M. Cosby ont longtemps cherché à bloquer la diffusion de ces transcripts, dont la confidentialité a été levée lundi. Lors de l'échange entre M. Cosby et Mme Troiani, le comédien admet avoir obtenu des ordonnances de Quaalude. Mme Troiani lui demande s'il en a "donné à d'autres gens", ce à quoi M. Cosby répond "oui". Mme Troiani lui demande ensuite si quand il a "obtenu les Quaaludes, (il) avait en tête de les utiliser avec de jeunes femmes avec lesquelles il voulait avoir des relations sexuelles ?". M. Cosby répond "oui". Il explique ensuite avoir mal entendu "femmes" et cru entendre "femme" et précise: "je parlais uniquement de T...", une femme en particulier, et non pas de "femmes" au pluriel.

A VOIR AUSSI >> Bill Cosby refuse de commenter "les vieilles accusations de viol"

Depuis le mois de novembre 2014, une trentaine de femmes sont sorties de l'ombre aux Etats-Unis, accusant Bill Cosby de les avoir attouchées voire violées, la plupart du temps en les droguant à leur insu. Certaines étaient mineures au moment des faits présumés, qui remontent dans certains cas aux années 60. Bill Cosby avait jusque-là nié toute agression sexuelle. Comme il arrive souvent dans ces cas-là, le premier aveu, le plus difficile, pourrait bientôt être suivi d'autres.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand a raté le pari de son retour chez LR

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.