Adèle Haenel menacée par un ancien directeur de casting de "carrière morte" suite aux César

Adèle Haenel menacée par un ancien directeur de casting de "carrière morte" suite aux César
People

CINEMA - Suite à son départ très remarqué durant la cérémonie des César, l'actrice a fait l'objet d'un message d'insultes très virulent de la part de l'ancien directeur de casting Olivier Carbone, la menaçant d'une "carrière morte" pour avoir pris position contre le réalisateur Roman Polanski.

Des insultes, des menaces et beaucoup de majuscules. Dans un message Facebook depuis supprimé, un ancien directeur de casting français, Olivier Carbone, a pris la défense de Roman Polanski, au cœur de la polémique ayant agité les César 2020. Il a dénoncé un "lynchage inacceptable" contre le réalisateur accusé de viol par douze femmes et condamné aux Etats-Unis.

Dans une trentaine de versions différentes, dont la première a été postée lundi 2 mars, il s'en est violemment pris à l'actrice Adèle Haenel. Olivier Carbone lui reproche son départ remarqué de la cérémonie au moment de la victoire du cinéaste. La comédienne Florence Foresti, qui présentait les César et a elle aussi exprimé sa déception après la remise du prix, a également été visée par la diatribe.

"Bande de merdes", "carrière morte", 'tribunal de hyènes", "conne", "tu fous la gerbe", idiote"...

Olivier Carbone promet entre autres à Adèle Haenel une "bonne omerta carrière morte bien méritée" pour s'être comportée avec d'autres personnalités "comme un tribunal de hyènes sur Polanski", assène-t-il. Il estime aussi que l'actrice est "minuscule par rapport au talent de Roman" et sous-entend qu'elle a "fait une petite crise à deux balles" car elle n'a pas eu le César de la meilleure actrice cette fois-ci. Il ajoute "Tu es qui pour avoir un melon et te la raconter comme ça face à un monstre vivant ?" Un choix de mot visiblement regretté puisque modifié un peu plus tard en "face à un maestro vivant".

Au fil des modifications du message - dont l'historique était accessible publiquement pour tout utilisateur Facebook - Olivier Carbone lâche une nuée d'insultes. "Cette conne de Foresti honteux tu es trop mauvaise au cinéma on te veut pas", écrit-il notamment à propos de la célèbre humoriste. Enfin, de la "bande de merdes" à "vous êtes tous des gros minable", il vise plus généralement les détracteurs de Polanski. D'après l'ancien directeur de casting, il y aurait "prescription" concernant le crime reconnu par la justice américaine et pour lequel Roman Polanski a fui les Etats-Unis alors qu'un juge voulait le poursuivre après avoir effectué une légère peine.

Réactions en chaîne, de Facebook à Twitter

Dans la dernière version du message, mercredi 4 mars, juste avant sa suppression définitive, Olivier Carbone supprime ses propos haineux et troque ses majuscules contre une reprise élogieuse des propos de l'acteur Lambert Wilson prenant la défense de Roman Polanski. Mais les captures d'écran de ses précédents posts étaient déjà nombreuses à circuler. Le message a vivement fait réagir sur les réseaux sociaux, où nombre d'internautes ont dénoncé la violence des propos autant que l'illustration de la solidarité patriarcale dans le milieu du cinéma français.

Dans une vague de soutien à l'actrice, l'association des responsables de distribution artistique (Arda) s'est désolidarisée des idées véhiculées par Olivier Carbone. L'Arda précise également qu'Olivier Carbone n'est plus directeur de casting "depuis un moment", bien qu'ayant été très influent dans le milieu avec la participation à des films tels que "Inglorious Basterds" ou "La Môme".

Adèle Haenel a signé avec la plus grosse agence hollywoodienne

Adèle Haenel a cependant peu de soucis à se faire concernant sa carrière, aussi bien nationale que mondiale. Figure du cinéma d'auteur français, elle est très proche de la réalisatrice Céline Sciamma, grâce à qui elle a gagné le César de la meilleure actrice en 2015 pour "Les Combattants". En plus de l'avoir révélée, Céline Sciamma, qui revendique pareillement son féminisme, est partie avec elle de la salle des César lors de la cérémonie.

L'actrice est par ailleurs représentée désormais par la CAA, la plus grosse agence d'artistes américaine depuis le mois dernier. Quelques noms, au hasard, des carrières gérées par l'agence : Brad Pitt, Beyoncé, Robert De Niro, Scarlett Johansson... Côté cinéma français, Marion Cotillard et Léa Seydoux sont aussi représentées par CAA, et apparaissent régulièrement dans de gros films hollywoodiens comme Batman, Inception ou James Bond. Annoncée par le média Deadline et relayé par Vanity Fair, cette signature a tout l'air de protéger Adèle Haenel du moindre risque d'omerta.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent