Adil Rami accusé de violences par Pamela Anderson : le réseau Solidarité femmes suspend sa collaboration avec le footballeur

People

VIOLENCES - Après que Pamela Anderson a dénoncé son ancien compagnon le footballeur Adil Rami d'avoir commis des violences à son encontre, le réseau Solidarité Femmes, dans lequel il était engagé, a décidé ce jeudi de "suspendre la collaboration" avec lui, "dans l'attente de clarifications".

L'annonce a été faite via le site Internet du réseau. Ce jeudi 27 juin, Solidarité Femmes a annoncé vouloir cesser, pour l'instant du moins, sa collaboration avec Adil Rami. "La FNSF applique des principes d'intervention auprès des femmes victimes de violences qui sont l'écoute et de croire leur parole. La FNSF a donc décidé de suspendre la collaboration en vue d'actions futures avec Adil Rami, dans l'attente de clarifications et d'informations complémentaires concernant les déclarations de son ex-compagne", détaillent les responsables.

Cette décision intervient quelques heures après la publication sur le site internet de Pamela Anderson, d'échanges privés entre elle et l'ancienne compagne du footballeur français, Sidonie Biémont. On peut y lire la description de scènes qui correspondent à des faits de violences conjugales. "Il était très cruel envers moi parfois, il m'a tiré par les cheveux à L.A. l'été dernier parce que je l'avais quitté pour aller à l'hôtel après un photoshoot avec des amis... (...) L'été précédent, il m'a poursuivie à travers L.A. et St-Tropez, cet été-là a été le pire. Il m'a écrasé les deux mains, j'ai dû aller à l'hôpital parce que j'avais trop mal" écrit ainsi l'ancienne actrice et activiste, dans cette conversation désormais visible de tous. 

Lire aussi

Site prochainement mis à jour

Or, Adil Rami était jusqu'alors engagé auprès du réseau féministe de défense des femmes. Sur leur site, le footballeur apparaissait dans une vidéo de soutien. Contactée ce jeudi matin, la présidente du réseau nous indique que le site sera mis à jour rapidement, mais nous précise ne pas vouloir faire d'autre commentaire pour le moment. 

Sur les faits en question, aucune enquête n'est ouverte pour l'heure. Le footballeur, sur son compte Instagram, indiquait mardi soir qu'il "reste fidèle à [ses] valeurs et aux convictions qui sont les [s]iennes et s'expriment dans [s]on engagement pour l'association Solidarité femmes, qui est toujours aussi fort." Avant d'ajouter : "Je suis toujours aussi fier d'avoir participé à cette grande et belle campagne qui a pu faire connaître le travail exceptionnel de cette association et de ses membres." Il n'a pas réagi pour l'instant à la décision du réseau Solidarité femmes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter