Affaire Bill Cosby : le procureur demande l'audition de treize femmes qui accusent l'acteur d'agression sexuelle

People

JUSTICE - Accusé d'agressions sexuelles, Bill Cosby tente par tous les moyens d'éviter de passer par la case procès mais ses recours se réduisent comme peau de chagrin.

Les avocats de Bill Cosby ne lâcheront rien et ses présumées victimes non plus. Le procès de l'acteur doit se dérouler en juin prochain mais en attendant, ses conseils tentent par tous les moyens de lui éviter de répondre aux accusations de la cinquantaine de femmes qui l'accusent d'agressions sexuelles. 

Dans leur dernière tentative, les avocats de l'acteur ont déclaré que ce dernier était mal-voyant et que sa mémoire lui faisait défaut : deux arguments qu'ils utilisent pour convaincre les juges qu'il ne pourra ainsi pas se défendre correctement face aux accusations. 

L'identité des victimes présumées, au coeur des audiences

Ce mardi, durant l'audience, Bill Cosby semblait pourtant disposer de toutes ses facultés, rapportent les journalistes d'Associated Press. Il comparaissait face au procureur du comté de Montgomery, Kevin Steele. Alors que le procureur tentait de se souvenir où était situé un hôtel où avait eu lieu l'une des agressions sexuelles, Cosby est parvenu à localiser l'établissement : "Le Drake Hotel est à Chicago". Cette audience a par ailleurs été relativement agitée, indique l'agence de presse. 

Kevin Steele tente de convaincre le juge en charge de l'affaire que Bill Cosby est parfaitement maître de toutes ses dispositions mentales afin que treize des femmes qui l'accusent, puisse témoigner, lors d'un procès. Pour le moment, seule l'une d'elles, Andrea Constand, pourra être entendue mais Steele espère que d'autres victimes pourront en faire de même. Et tout cela ne dépend que de la décision du juge O'Neill. 

Des accords financiers ?

Lors d'une précédente audience, qui s'était tenue en septembre dernier, Kevin Steele avait transmis un document au tribunal, pour demander que les témoignages de treize femmes se présentant comme victimes de Bill Cosby puissent être versés au dossier afin de démontrer que l'acteur est un prédateur sexuel. Ces treize femmes demeurent anonymes pour les avocats de Cosby et c'est bien là, que se jouent actuellement le procès. En creux, il se murmure que la star déchue souhaite conclure des accords financiers avec ces femmes pour éviter d'aller jusqu'au procès au pénal. 

Lire aussi

    Mais cet anonymat n'est pas du goût des avocats de Cosby. Par deux fois, le juge O'Neill a enjoint les conseils de se calmer, lorsque ces derniers ont tenté d'obtenir l'identité de certaines des victimes présumées. Steele s'était heurté aux avocats au sujet de leur insistance à vouloir identifier à tous prix, certaines victimes. Pour lui, il ne s'est agi, ni plus ni moins, que d'une tentative d'intimidation de leur part. Sur ce point, le juge a estimé qu'onze des femmes pouvaient être publiquement nommées, car elles avaient raconté leur histoire à la presse. Seules deux demeureront dans l'ombre, à la demande du juge. Le procès pénal pour agression sexuelle de Bill Cosby démarrera le 5 juin 2017

    En vidéo

    Procès Bill Cosby : les avocats du comédien accusé de viol tentent d'obtenir le non-lieu

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter