Affaire Dieudonné : Nicolas Bedos menacé de mort

Affaire Dieudonné : Nicolas Bedos menacé de mort

DirectLCI
VIOLENCE - Invité sur Europe 1, ce mardi 21 janvier, Nicolas Bedos a confié que depuis son passage dans "On est pas couché" où il répond à Dieudonné, sa vie n'était plus vraiment tranquille.

Sa chronique avait fait couler beaucoup d'encre . Lorsque Nicolas Bedos était apparu sur le plateau de Laurent Ruquier, le 11 janvier dernier avec une barbe et la moustache d'Hitler faisant le signe nazi, l'humoriste pensait s'adresser au plus grand nombre pour "prouver que l'on peut dépasser les limites (...) sans pour autant véhiculer des idées dégueulasses". 

Cette chronique était une réponse à Dieudonné et si elle a pu paraître excessive, l'homme s'en est expliqué mardi matin sur Europe 1 , précisant que depuis, sa vie n'est plus vraiment tranquille au point qu'il habite chez un ami. 

"On a affaire à une véritable secte"

Depuis ce 11 janvier, date de diffusion de l'émission "On est pas couché" , Nicolas Bedos vit chez un proche à cause des "menaces physiques et de mort" que sa chronique a engendrées. Sur Europe 1, il a confié avoir reçu des "menaces de cassage de gueule" par centaine, et s'est dit "menacé de mort" au point que la police prend ça très au sérieux. "On a affaire à une véritable secte", dit-il à propos des défenseurs de Dieudonné. 

Pour Nicolas Bedos, Manuel Valls a mal géré cette affaire en devenant "le meilleur attaché de presse de Dieudonné". La médiatisation de l'humoriste controversé est "un rêve éveillé" pour les "Dieudonnistes qui ont besoin d'être soudé par un muselage". Il s 'est également dit "surpris par la frilosité de certains artistes" qui ne se sont pas exprimés sur le sujet : "ils ont peur de perdre des places (...) certains ont le même public que Dieudonné". C'est dit ! 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter