Affaire Hollande-Gayet :  Carla Bruni livre son point de vue

Affaire Hollande-Gayet : Carla Bruni livre son point de vue

DirectLCI
REACTION - A l'occasion de son premier concert à New York, Carla Bruni s'est confiée sur l'affaire qui agite notre pays depuis le mois de janvier. Et la chanteuse a plutôt affiché son soutien à l'actuel chef de l'Etat, regrettant une trop grande transparence.

Carla Bruni s'est exprimée pour la première fois sur l'affaire Julie Gayet. Dans une interview accordée au New York Post à l'occasion d'un concert qui sera donné le 24 avril, l'ex-Première Dame a été interrogée sur la révélation à la Une du magazine Closer de la liaison entre le successeur de son mari, François Hollande, et l'actrice française.

"C'est de l'argent public, non ?"

"En France existe une loi censée protéger la vie privée, estime l'intéressée. Mais une loi de ce type n’existe nulle part ailleurs dans le monde. En France, on est toujours ambivalent. On va dire "Oh, c’est ma vie privée". Mais c’est de l’argent public, n’est-ce pas? Donc ça ne peut pas être privé. Si les magazines français ne publient pas ce genre d’articles, les magazines belges le feront, et ça sortira partout."

L'interprète de "Quelqu'un m'a dit' a toutefois souhaité "le meilleur" à François Hollande et concédé que "diriger un pays n’était pas simple." Les temps sont difficiles, a-t-elle confié. C’est très étrange ces histoires de transparence, où tout le monde peut vous filmer. Comme si tout le monde pouvait vous espionner." Carla Bruni est également revenue sur ses cinq ans passés à l'Elysée aux côtés de son mari, de 2002 à 2007. "J'avais davantage l'impression d'habiter dans un musée, je me sentais invitée, regrette-t-elle. Mais une partie de mon travail consistait à accueillir les gens dans notre pays et j'en étais ravie."

Plus d'articles