Affaire Hollande-Gayet : Closer a rendez-vous avec la justice

Affaire Hollande-Gayet : Closer a rendez-vous avec la justice

DirectLCI
GAYETGATE - Le premier volet judiciaire qui oppose Julie Gayet au magazine Closer se déroulera ce jeudi 6 mars au parquet de Nanterre.

Dans le combat qui oppose Julie Gayet au magazine Closer, le match aller se déroulera ce jeudi 6 mars devant le tribunal de Nanterre. Le magazine avait révélé sa liaison avec François Hollande, le 10 janvier dernier avec un article de plusieurs pages agrémenté de photos volées du chef de l'Etat et de l'actrice, devant un immeuble parisien situé rue du Cirque, tout près de l'Elysée. 

L'actrice réclame 50.000 euros de dommages et intérêts ainsi que 4000 euros pour les coûts de procédure. Elle demande aussi une publication judiciaire sur la moitié de la couverture de Closer, propriété de Mondadori France, et sur d'autres journaux de son choix. 

"Violation de la vie privée" contre "droit à l'information"

Pour Me Jean Enocchi, l'affaire n'est pas différente de celle plaidées contre le magazine people. "C'est une question classique de violation de la vie privée et nous la plaiderons comme tel", a indiqué à l'AFP, l'avocat de l'actrice. Il s'agit ici du premier volet judiciaire engagé par l'actrice contre "la violation de sa vie privée". Car après avoir assigné Closer au civil, l'actrice a déposé une plainte contre X au pénal pour "atteinte à l'intimité de la vie privée", après la publication par l'hebdomadaire people d'une deuxième série de photos la montrant au volant de sa voiture, le 17 janvier dernier.

Et le combat de l'actrice ne s'arrête pas là puisqu'elle a également déposé une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" , s'estimant harcelée par les paparazzi depuis la publication des photos dans le magazine Closer. Du côté de la publication, on oppose le droit à l'information. "On a fait notre devoir de journaliste, en donnant une information exacte que le public est en droit de savoir", a expliqué Laurence Pieau, directrice de la publication de l'hebdomadaire.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter