Affaire Hollande-Gayet : la boulette de Bernard Cazeneuve

Affaire Hollande-Gayet : la boulette de Bernard Cazeneuve

People
DirectLCI
OUPS - Invité ce mercredi matin sur iTélé, le ministre du Budget a qualifié Julie Gayet de "compagne du président". Un lapsus malheureux.

C'est un lapsus malheureux dont le ministre du Budget se serait sans doute bien passé en ces temps de polémique. Invité sur iTélé ce matin  dans le face à face avec Christophe Barnier, Bernard Cazeneuve a qualifié Julie Gayet de "compagne" du président de la République, avant de se reprendre rapidement. 

Julie Gayet, dont le magazine Closer a révélé la liaison avec le président de la République, a été récemment nommée membre du jury désignant les pensionnaires de la Villa Médicis en Italie, comme le révèle le Canard Enchainé dans son édition du jour.

"Sa compagne (...)"

Interrogé sur la nomination par François Hollande de sa "compagne" à un jury, M. Cazeneuve a répondu : "Il n'a rien fait nommer du tout. Sa compagne a une activité artistique", a-t-il dit en reprenant les termes de son intervieweur.

Conscient d'avoir fait un impair, le ministre s'est ensuite repris. "D'abord, elle n'est pas sa compagne. Moi, je n'ai rien à confirmer sur ce sujet-là, je n'ai rien à dire. Et cette activité artistique, elle la déploie depuis de nombreuses années". 

Aurélie Filipetti fait le pompier 

Dans la foulée, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a tenté d'éteindre le feu en assurant ne pas avoir nommé l'actrice au jury de la villa Médicis. Dans un communiqué via son cabinet, la ministre a fait savoir qu'elle avait décidé de ne pas nommer au jury de la Villa Médicis l'actrice Julie Gayet, a indiqué le cabinet ministériel, contrairement à ce qu'annonce le site de la Villa Médicis.

"Son nom a été proposé par Eric de Chassey, le directeur de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis, mais la ministre a décidé de ne pas la nommer. L'arrêté n'avait pas été signé", a précisé le cabinet.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter