Affaire Hollande-Gayet : Royal invite à "tourner la page"

Affaire Hollande-Gayet : Royal invite à "tourner la page"

DirectLCI
POLÉMIQUE - Les révélations de Closer ont fait réagir la classe politique depuis la sortie en kiosques du magazine, ce vendredi matin. Si pour certains, le procédé de l'hebdomadaire est discutable, pour Ségolène Royal, il faut tourner la page et se remettre au travail.

"Tourner la page". C'est en ces termes que Ségolène Royal a donné son sentiment sur l'affaire qui secoue la classe politique française depuis vendredi et les révélations sur une relation supposée entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet.

Alors que son ex-compagnon et père de ses quatre enfants, François Hollande est en pleine tourmente et que l'Elysée peine à écoper le navire tant les révélations pleuvent, Ségolène était l'invité de Laurent Delahousse, ce dimanche, dans son JT de 13 heures. Ce dernier l'a interrogée sur les répercussions politiques de cet article. L'ancienne candidate a la présidentielle a estimé qu'il fallait "tourner la page et se remettre au travail".

François Hollande a le soutien (politique) de Ségolène Royal 

"Je ne veux pas alimenter d'une quelconque petite phrase un feuilleton qui est très, très, très éloigné des préoccupations des Français", a t-elle estimé. Interrogée sur un éventuel changement de cap présidentiel, Mme Royal a répondu : "Si le cap est le même - la lutte contre le chômage, l'augmentation du pouvoir d'achat, redresser notre pays -, il est évident - et je m'en réjouis - que les moyens d'y parvenir ont évolué dans la bonne direction". Selon elle, "il y a un peu de temps qui a été perdu, (...) peut-être parce qu'il y a eu une sous-estimation de la gravité de la crise économique, de la mondialisation de l'économie", a confié celle qui a partagé la vie du chef de l'Etat durant de nombreuses années.

Mardi 14 janvier à 16h30, François Hollande va détailler les différentes annonces faites ces dernières semaines et s'il se retrouve confronté à un problème politique et personnel, il pourra compter, politiquement du moins, sur son ex. "Je retrouve un certain nombre de convictions qui sont les miennes (...) Le coeur pour remettre un pays en mouvement, c'est l'entreprise, c'est la créativité au sein de l'entreprise", a t-elle déclaré toujours sur le plateau de Laurent Delahousse. Toujours selon elle, François Hollande "a pris acte du fait que le retournement de la courbe du chômage ne s'est pas réalisé" et un des enjeux centraux aujourd'hui, a-t-elle estimé, c'est de "remettre de l'humain partout dans l'activité économique". 

Plus d'articles

Sur le même sujet