Affaire Hollande-Gayet : Sébastien Valiela, le paparazzi entendu par la police

Affaire Hollande-Gayet : Sébastien Valiela, le paparazzi entendu par la police

DirectLCI
CLOSERGATE - Le photographe auteur des photos de François Hollande et Julie Gayet doit être entendu ce mardi 18 février par la police après la plainte de l'actrice.

L'affaire Hollande-Gayet ne s'est pas soldée avec la séparation du couple présidentiel. L'affaire continue et pourrait voir son terme se dérouler devant les tribunaux. Closer avait publié deux numéros de suite concernant cette affaire et c'est pour le second numéro que l'actrice Julie Gayet avait déposé plainte.

Ce second numéro affirmait que l'actrice et le président entretenait une relation depuis deux ans et montrait des photos de l'actrice au volant de sa voiture. Suite à la publication de ces photos, l'actrice avait déposé plainte enclenchant ainsi une enquête préliminaire pour "mise en danger de la vie d'autrui". L'actrice dénonçant un harcèlement de la part des paparazzi.

Deux plaintes et deux enquêtes 

Et c'est dans le cadre de l'enquête concernant cette plainte que le paparazzi "Sébastien Valiela est convoqué dans la journée par la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP)", a expliqué une source policière à l'AFP, confirmant une information de M6. Ce dernier a récemment lancé une enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" après la publication dans le magazine Closer d'une photo de Julie Gayet le 17 janvier, une semaine après les révélations par le même journal sur sa liaison avec François Hollande.

Cette nouvelle offensive judiciaire de la comédienne de 41 ans est distincte du procès au civil pour atteinte à la vie privée qui l'opposera au magazine le 6 mars devant le tribunal de grande instance de Nanterre. Dans ce cadre-là, elle réclame 50.000 euros de dommages et intérêt, 4.000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine, propriété de Mondadori France, dont le siège se situe à Montrouge dans les Hauts-de-Seine.Il s'agit de la seconde enquête diligentée par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine), dans cette affaire. 


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter