Affaire Nabilla : sa mère la défend et raconte "la peur de la femme battue"

People
REACTION - La maman de Nabilla, Marie-Luce, s'est confiée au magazine Public. Elle raconte avoir elle-même été battue par son mari, pendant plus de 20 ans. Et estime aujourd'hui que Thomas Vergara est un manipulateur...

Les langues se délient. Moins d'une semaine après le terrible drame qui a touché Nabilla Benattia et son compagnon Thomas Vergara , les proches des uns et des autres se mettent à parler. Dans le clan Nabilla, sa grand-mère, Livia, a évoqué la violence du petit ami de sa petite fille, tandis qu'une ex de ce dernier a certifié qu'il n'a jamais été violent. De part et d’autre, chacun bataille par médias interposés pour raconter, sous entendre et lever le voile sur une relation amoureuse aussi passionnelle que houleuse.

Dans le magazine Public en kiosques ce jour, c'est Marie-Luce, la maman de Nabilla qui évoque l'enfance de sa fille et la violence de son père, ainsi que le comportement borderline de Thomas. Pour elle, sa fille est "innocente" et a "eu peur de mourir". Lorsqu'elle soupçonnait des gestes violents de la part de Thomas, "Nabilla niait. Je ne pouvais pas m'immiscer dans son couple. Ils se disputaient, c'est vrai, mais je mettais ça sur le compte du stress provoqué par la notoriété de Nabilla", dit-elle.

"J'ai été maltraitée par mon mari"

"Ça me rend d'autant plus malade que j'ai connu sa peur. La peur de la femme battue. J'ai été maltraitée par mon mari pendant plus de vingt ans. J'ai pensé que je pouvais le changer mais on ne change pas un homme violent", lance la maman de la jeune femme. "J'ai le sentiment d'avoir été manipulée par Thomas", précise cette maman démunie face à la situation.

Elle est également revenue sur les déclarations de l'ancien manager de Nabilla, un certain Jaja qui, selon elle, avait tiré la sonnette d'alarme après certains agissements de Thomas. "Jaja nous avait alertés, oui. Je m'en veux aujourd'hui de ne pas l'avoir assez pris au sérieux", dit-elle. En effet, l'homme, avait déclaré dans la presse il y a quelques mois que Thomas avait une "totale emprise sur elle" et que la jeune femme ne faisait que subir ses "crises de colère"...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter