Affaire Singer : trois nouvelles personnes accusées d'agression sexuelle par Michael Egan

Affaire Singer : trois nouvelles personnes accusées d'agression sexuelle par Michael Egan

DirectLCI
ACCUSATIONS - L'affaire Bryan Singer connaît un nouveau développement. Le plaignant, Michael Egan, vient de dévoiler trois nouveaux noms de personnes l'ayant également agressé sexuellement en 1999. Il s'agit de trois grands pontes de Hollywood.

Les accusations de Michael Egan n'en finissent pas de secouer le monde du cinéma. Il y a quelques jours, il affirmait avoir été agressé sexuellement par le réalisateur Bryan Singer. Et aujourd'hui, le plaignant met en cause trois autres hommes, qui sont également loin d'être des inconnus. Il s'agit de Garth Ancier (ancien président de la BBC Worldwide America et désormais à la tête de Quad Media Partner), David Neuman (ancien président de Disney) et de Gary Goddard (dirigeant de la firme qui a créé le parc d'attractions Universal Studio).

Ces trois grands pontes de Hollywood ont été cités dans une plainte déposée lundi 21 avril au tribunal fédéral de Hawaii et sont accusés "d'agression, de coups et blessures, d'invasion de la vie privée par intrusion déraisonnable et d'actions ayant provoqué une profonde détresse émotionnelle". Le tout avec des descriptions détaillées des actes sexuels ayant eu lieu entre le plaignant et les accusés en 1999.

"Ce n'est pas pour l'argent, mais pour désarmer ces puissants pédophiles"
Vendredi dernier, l'avocat de Bryan Singer accusait Michael Egan de vouloir attirer l'attention et se faire de l'argent sur le dos de son client, à quelques semaines de la sortie du blockbuster X-Men . Une affirmation à laquelle sa mère a tenu à répondre ce week-end dans une déclaration : "Ce n'est  pas une question d'argent : il faut dénoncer et désarmer de puissants pédophiles". Egan a confirmé que : "Quelqu'un devait s'élever contre ces personnes".

A l'heure actuelle, les trois nouveaux accusés n'ont pas encore souhaité réagir personnellement. L'avocat de Gary Goddard a cependant déclaré : "Mon client est actuellement hors du pays et nous n'avons pas vu la plainte. Mais d'après ce que nous avons entendu, ces allégations sont sans fondement. Lorsque nous aurons consulté la plainte, nous répondrons de façon appropriée."

Plus d'articles