Affaire Spacey : un deuxième homme l'accuse d'agression sexuelle, l'étau se resserre autour de l'acteur

Affaire Spacey : un deuxième homme l'accuse d'agression sexuelle, l'étau se resserre autour de l'acteur

ENQUÊTE - La police britannique a ajouté une deuxième accusation d'agression sexuelle à l'enquête qu'elle mène sur l'acteur américain Kevin Spacey, indique l'agence Press Association (PA). Désormais, ce sont deux hommes qui accusent l'acteur d'agressions sexuelles.

Ce ne sont plus un mais deux hommes qui accusent Kevin Spacey d'agressions sexuelles. En effet, la police britannique a ajouté une deuxième accusation d'agression sexuelle à l'enquête qu'elle mène sur l'ancienne star de la série House of Cards, indique ce mercredi l'agence Press Association (PA).


Contacté par l'AFP, Scotland Yard a confirmé avoir élargi une enquête visant un homme accusé d'agression sexuelle, sans préciser son identité, celui-ci n'ayant pas été inculpé à ce stade. Selon Scotland Yard, deux hommes ont accusé le même homme de les avoir agressés sexuellement dans le borough (arrondissement) de Lambeth, au sud de Londres, l'un en 2005, l'autre en 2008. 

Mais selon les fins limiers de l'agence britannique, l'accusé n'est autre que l'acteur oscarisé, Kevin Spacey qui fut entre 2004 et 2015 directeur artistique de l'Old Vic, un théâtre situé à Lambeth, dans le sud de la capitale britannique. La semaine dernière, ce même théâtre avait annoncé avoir recueilli 20 "témoignages personnels" accusant de "comportement déplacé" Kevin Spacey. Ces accusations portent sur une période allant jusqu'à 2013, avec des faits qui se seraient produits pour l'essentiel avant 2009.

L'Old Vic présente ses excuses sincères pour ne pas avoir créé un environnement ou une culture où les gens auraient pu sentir qu'ils pouvaient parler librementLe théâtre Old Vic dans un communiqué

Cette enquête avait été menée à la demande du théâtre qui a conclu que la "célébrité" de l'acteur américain "et son statut à l'Old Vic avaient pu empêcher les gens, et en particulier les jeunes employés et jeunes comédiens, de sentir qu'ils pouvaient parler ou demander de l'aide". 


"C'est clairement inacceptable et l'Old Vic présente ses excuses sincères pour ne pas avoir créé un environnement ou une culture où les gens auraient pu sentir qu'ils pouvaient parler librement", regrette le théâtre. Alors qu'il a été accusé d'avoir fermé les yeux sur les agissements de Spacey, l'Old Vic souligne que ces plaintes n'avaient pas été signalées à l'époque, à l'exception d'une seule. Il a ajouté qu'il "n'a pas été possible de vérifier" la véracité de ces plaintes.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Kevin Spacey, un autre scandale sexuel à Hollywood

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter