Affaires Weinstein-Toback : la police de Beverly Hills ouvre une enquête sur des "plaintes multiples"

Affaires Weinstein-Toback : la police de Beverly Hills ouvre une enquête sur des "plaintes multiples"

ENQUÊTE - Mardi 31 octobre, la police de Beverly Hills a annoncé l'ouverture d'une enquête sur des "plaintes multiples" contre le producteur américain Harvey Weinstein et le metteur en scène James Toback, déjà visés par de nombreuses accusations d'abus sexuels.

Après celles de New York et de Los Angeles, la police de Beverly Hills a annoncé mardi 31 octobre avoir ouvert une enquête sur des "plaintes multiples" contre le producteur américain Harvey Weinstein ainsi que le metteur en scène James Toback, déjà visés par de nombreuses accusations d'abus sexuels.

Au total, plus de de 80 femmes, y compris des stars du grand écran comme Gwyneth Paltrow ou Angelina Jolie, ont publiquement accusé le magnat d'Hollywood de harcèlement sexuel ou de viol depuis la parution d'enquêtes du New York Times et  du New Yorker il y a maintenant près d'un mois. Pour sa défense, Weinstein a tenu à nier toute relation sexuelle non consentie.

Toute l'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Lire aussi

Une effigie de Weinstein brûlée en Angleterre samedi

Dans son communiqué intitulé "Agressions sexuelles récemment rapportées",  le département de la police de Beverly Hills, situé près de Los Angeles, n'apporte aucun détail concernant ces plaintes et ajoute qu'aucune information supplémentaire ne  sera fournie à ce stade de l'enquête. 

Quant au cas de James Toback, réalisateur à succès de 72 ans, près de 38 femmes l'ont accusé via le Los Angeles Times de harcèlement et de relations sexuelles non consenties, commises sur plusieurs décennies. Par la suite, le journal a reçu une multitude d'e-mails et d'appels provenant de plus de 200 femmes, témoignant de faits similaires. Des témoignages qui n'ont pour le moment pu être vérifiés, a précisé le journal. À l'instar d'Harvey Weinstein, James Toback a rejeté ces allégations.

Ce samedi 4 novembre, lors de la traditionnelle nuit du feu de joie à Edenbridge - une petite commune du sud de l'Angleterre - une effigie de 11 mètres de haut du paria Harvey Weinstein sera brûlée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.